Traitement des matières résiduelles : La Gaspésie est récompensée

289

La Régie intermunicipale est félicitée à l’échelle de la province pour sa gestion des matières résiduelles sur son territoire.

Le programme GMR Pro décerne une attestation de niveau 3 et de deux étoiles à la Régie. Les prix sont attribués selon l’offre de service mis en service qui témoigne ainsi de l’effort effectué par la régie pour traiter les matières résiduelles. « Par exemple, l’utilisation de bacs bruns pour les déchets organiques donne beaucoup de point pour recevoir un prix », explique Nathalie Drapeau, la directrice générale de la régie intermunicipale illustrant un exemple parmi l’éventail de services que la régie offre.

Cette plateforme permet aux organismes municipaux de se regrouper sur base volontaire pour échanger sur leurs pratiques au niveau des matières résiduelles. Ce n’est pas la première fois que la Gaspésie est récompensée. « Notre objectif bien sûr est de sans cesse s’améliorer afin de remporter plus d’étoiles encore », souligne la directrice générale.

Plusieurs pistes de solutions sont d’ailleurs sur la table pour offrir de meilleurs services pour la régie. Par exemple, l’information auprès du citoyen sur la réduction à la source des déchets concernant les habitudes de consommation, illustre la porte-parole. En raison du déplacement élevé entre la récolte des déchets et les sites d’enfouissement, les coûts demeurent dispendieux, comparativement au reste du Québec. Composter et recycler coûtent deux fois moins cher que l’enfouissement assure la directrice.

Le taux de valorisation, c’est-à-dire le taux d’enfouissement des déchets compostables, réutilisables ou destinés aux écocentres, qui est actuellement de 50 %, doit être amélioré explique Nathalie Drapeau.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here