Travailleurs étrangers: Les industriels de la pêche demandent plus

338
Les travailleurs d'une usine d'Unipêche MDM. Photo : Gracieuseté

Les industriels de la pêche de la Gaspésie attendent des changements plus profonds dans le programme d’embauche des travailleurs étrangers.

Québec vient d’accorder un assouplissement qui permet aux entreprises de doubler leur capacité d’embauche de cette main d’œuvre.

Vice-président de l’entreprise E. Gagnon et fils, Bill Sheehan note que l’entreprise a embauché une cinquantaine de travailleurs étrangers temporaires l’an dernier.

Le président de l’Association québécoise des industriels de la pêche note que l’assouplissement aura peu d’impact.  Les transformateurs comme lui avaient peu de limite, compte tenu que les travailleurs saisonniers venus de l’extérieur étaient embauchés pour une période inférieure à 180 jours.  D’ailleurs, la mesure annoncée par le ministre québécois du travail ne vise pas son groupe :

 

Par contre, Bill Sheehan applaudit la décision d’éviter la période d’affichage des postes dans les médias et emplacements publics.  Le gouvernement reconnaît maintenant que les usines ne pourraient pas recruter autrement qu’en ayant recours aux travailleurs étrangers, ce que permet aux employeurs de gagner du temps en évitant cette étape.

Les industriels réclament l’accélération des délais de traitement et une réduction des frais individuels des permis de travail.  Bill Sheehan demande l’autorisation d’accueillir 80 travailleurs étrangers cette année.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here