Un billet d’avion pour un vol interrégional aller-retour baisse à 500 $ maximum

1071
Le ministre des Transports François Bonnardel avec Caroline Proulx, ministre du Tourisme ; M. Jacques Demers, maire de la municipalité de Sainte-Catherine-de-Hatley et président de la Fédération québécoise des municipalités;

Le ministre des Transports François Bonnardel présente finalement son plan québécois en transport aérien régional en permettant à la population de s’envoler vers les régions aller-retour pour maximum 500 dollars dès le 1er juin.

Cette réduction des prix n’importunera pas les transporteurs aériens puisque c’est le gouvernement qui leur versera la balance à l’aide d’un renouvellement jusqu’au 31 mars 2023 de deux programmes d’aide d’urgence déjà existants. Ces subventions permettront de soutenir l’industrie aérienne. Il s’agit donc d’un investissement de 261 millions en indemnisation financière pour les cinq prochaines années, dont 61 millions dès cette année.

 

En plus de cette baisse des prix des billets, François Bonnardel annonce l’abolition des maximums annuels fixés afin de ne plus limiter les résidents de régions éloignées qui dépendent de l’avion pour se déplacer.

Or, l’objectif est de stimuler l’offre et la demande en permettant davantage de dessertes dans plusieurs régions du Québec. Le ministre des Transports souhaite que son plan encourage les gens à utiliser l’avion et par conséquent influencer positivement les transporteurs aériens.

Les touristes internationaux pourront également bénéficier de ces prix afin de les attirer dans la province.

Rappelons que ce plan était attendu depuis maintenant près de deux ans d’attente afin de réduire les prix des billets, le plus grand frein à la mobilité interrégionale selon les dires de François Bonnardel. Actuellement pour quitter Gaspé vers Montréal, un billet aller-retour peut coûter jusqu’à 900 dollars.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here