Un premier « débat » pour les candidats

332

Les étudiants du cégep ont pu poser leurs questions aux 4 principaux candidats aux élections provinciales, dans le cadre d’un événement organisé au campus de Gaspé.

Pendant 2 heures, cet après-midi, les candidats se sont prononcés sur 5 thèmes : l’économie, la santé, le développement régional, l’éducation et l’environnement, sans toutefois être appelés à interagir entre eux.

D’abord, Alexis Dumont-Blanchet, qui défend les couleurs de Québec solidaire, a démontré qu’il maîtrisait bien ses dossiers et a paru à l’aise devant la foule. À la question posée sur l’environnement, il en avait long à dire sur les mesures proposées par son parti.

 

Le candidat libéral, Alexandre Boulay, était pour sa part confiant et dynamique. Il a été en mesure de présenter le programme de son parti de façon éloquente. Il a profité de la présence des étudiants dans la salle pour les sensibiliser à l’importance de leur éventuel retour en région.

 

Chaleureuse, mais un peu plus timide, la péquiste Méganne Perry Mélançon a assuré que son parti serait à l’écoute des besoins de la région.

 

Enfin, le représentant de la Coalition Avenir Québec, Louis Lebouthillier, a souvent utilisé le temps qui lui était alloué pour raconter des anecdotes personnelles qui illustraient ses propos.

 

4 COMMENTAIRES

  1. Alexis Dumont-Blanchet, à l’instar des ténors de son parti, a réussi à se convaincre que les promesses de Québec solidaire pourraient avoir un impact durable sur l’environnement au Québec, et ce, en dépensant des milliards de nos dollars!

    Euhhh, faudrait peut-être leur dire que, bien que louable, cette mesure n’empêchera aucunement les pollutions atmosphériques provenant de nos voisins de franchir les frontières physiques du Québec!

    À moins que QS ne planifie la construction d’un dôme qui couvrirait le Québec en entier, leur promesse est une autre des nombreuses utopies qui font légions dans leur programme et leur plate-forme.

  2. Alexandre Boulay ne fait qu’énoncer un problème que nous connaissons tous. Bien que la situation soit sérieuse, je trouve qu’il dramatise un tant soit peu.

    Et quelles solutions propose-t-il au juste? AUCUNE!

  3. Louis Lebouthillier quant à lui, choisit de nous raconter des anecdotes personnelles. WOW!

    Comme s’il nous apprenait quelque chose que nous ne savions pas.

    Lui non plus n’a présenté AUCUNE solution! Mais c’est normal, considérant la pauvreté et le manque de contenu du programme et de la plate-forme de la CAQ.

  4. Méganne Perry Mélançon nous par ailleurs appris que Jean-François Lisée présiderait le comité ministériel de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine.

    Rappelons-nous que ce comité avait permis au Parti québécois d’appuyer des initiatives comme Ciment McInnis et l’énergie éolienne.

    Elle a également fait référence aux stratégies de développement pour notre région sous le gouvernement de Mme Marois en 2013.

    Je trouve le tout de très bon augure pour la Gaspésie et les Îles-de-la Madeleine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here