Un projet de logements et celui d’un CPE retardés à Gaspé

693
L'Hôtel de Ville de Gaspé. Photo: Gracieuseté

Deux projets de construction dans l’ancien parc municipal de Gaspé pourraient être retardés d’au moins 6 mois en raison d’une vieille clause des années 70.

Il s’agit de celui de 144 logements de l’entreprise Les logements CVP et celui d’un nouveau centre de la petite enfance de 80 places piloté par le CPE Le Voyage de Mon Enfance.

La Ville a appris qu’il y avait une clause qui obligeait la municipalité à obtenir une autorisation de l’ancien propriétaire qui était le gouvernement du Québec avant de céder le terrain à d’autres fins qu’un parc municipal.

Le maire Daniel Côté explique que cette clause retarde en ce moment le processus d’acquisition du terrain chez le notaire :

 

Daniel Côté trouve inconcevable d’avoir attendu 6 mois pour une simple autorisation, alors qu’il y a des besoins urgents en logements et en service de garde, d’autant plus qu’il y a une volonté politique de régler ces enjeux importants :

 

Ces 6 mois de retard pour conclure la vente du terrain auront évidemment des répercussions sur la livraison des premiers logements et des places en garderies prévues en 2023.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here