Un projet de recherche pour mieux documenter les critères de récolte des algues

184
Photo: Gracieuseté

Le ministère de Pêches et Océans Canada procédera à un projet de recherche dans le but de mieux documenter d’un point de vue scientifique les espèces d’algues pour une révision des critères de récolte.

Cette décision découle de plusieurs demandes du propriétaire de l’entreprise Un Océan de saveurs de Cap-aux-Os qui a dû déménager ses opérations au Nouveau-Brunswick et Nouvelle-Écosse en raison de la réglementation du MPO au Québec.

Antoine Nicolas reconnaît que l’arrachage accidentel des algues, particulièrement les vertes et les rouges, avec une marge d’erreur de 0% est impossible :

 

Selon lui, le ministère a démontré une certaine ouverture pour réaliser un projet de recherche, d’autant plus qu’il pourra s’inspirer d’une étude déjà existante effectuée par des consultants de PESCA Environnement :

 

Antoine Nicolas affirme que les produits à base d’algue possèdent un fort potentiel dans l’industrie :

 

Selon les gestionnaires de la ressource, il n’y aura pas d’évolution des critères de permis à court terme pour 2024. À tout le moins, Antoine Nicolas espère une tolérance sur l’arrachage accidentel. Ce sujet sera d’ailleurs abordé lors de la prochaine rencontre en février prochain réunissant le MPO, le MAPAQ et les experts au niveau des algues au même titre que Merinov et l’École des pêches et de l’aquaculture de Grande-Rivière.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here