Un sapin de boules noires pour modifier l’assurance-emploi

204

Le groupe de défense des chômeurs de la région a participé lundi à une action devant les bureaux de la Ministre Diane Lebouthillier à Grande-Rivière.

Le Mouvement Action Chômage Pabok Gaspésie-les Îles veut rappeler au gouvernement Trudeau qu’une réforme en profondeur du régime d’assurance-emploi est nécessaire.

Un sapin de Noël décoré de revendications a été déposé ce matin devant les bureaux de la députée fédérale de la Gaspésie-les Îles-de-la-Madeleine.  Les boules sombres suspendues dans le conifère illustraient le trou noir du printemps.

Le groupe demande un seuil d’admissibilité unique à partir d’entre 13 et 15 semaines travaillées, un taux de prestation de 70 % basé sur les 12 meilleures semaines de travail et un plancher minimum de 35 semaines de prestations.

Environ 25 prestataires ont interpelé la ministre Lebouthillier à son bureau.  Ils s’intégraient au mouvement national qui s’étend aujourd’hui jusqu’en Ontario.  La porte-parole du Mouvement action chômage, Nadia Mongeon, espère que la promesse obtenue ce matin se réalisera :

 

La porte-parole est sur ses gardes quant à l’importance qu’accorde la députée fédérale gaspésienne de réformer les règles d’admissibilité au chômage :

 

Diane Lebouthillier a récemment déclaré que la mentalité de certains travailleurs de faire ses timbres devait changer.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here