Une année prometteuse pour les croisières sur le St-Laurent

214
Le navire de croisière, le Rotterdam. Photo : Archives

L’année 2023 s’annonce prometteuse pour les croisières internationales alors que l’Association des croisières du Saint-Laurent constate un regain de popularité pour cette industrie.

Malmenée par la pandémie durant les trois dernières années, la prochaine saison pourrait aller au-delà des espérances de l’Association qui prévoit plus de 300 escales pour l’ensemble des 9 destinations situées sur le Saint-Laurent.

Déjà, 460 000 passagers ont effectué leurs réservations alors qu’ils n’étaient qu’un peu plus de 266 000 en 2022.

Pour René Trépanier, directeur général de l’ACSL, ces chiffres dépassent ce que prévoyaient les observateurs :

 

On note également une évolution dans les types des croisières alors que les clientèles évoluent et cherchent des expériences différentes que par le passé :

 

Il faut donc s’attendre à ce qu’il y ait plus de navires qui seront de tailles plus modestes et des passagers plus jeunes et plus actifs qu’antérieurement.

De plus, les navires étant beaucoup plus récents, ceux-ci se démarqueront par une plus faible empreinte écologique en raison des carburants utilisés et de leurs systèmes d’épuration des eaux.

Pour ce qui est de la présence des baleines noires, tant l’industrie que les croisiéristes semblent s’y être adaptées et ce qui hier était un obstacle pourrait devenir un avantage dans le futur :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here