Une caméra pour détecter les baleines noires

74

Merinov souhaite réduite les impacts des interactions entre les humains et les baleines noires.

 

Le centre de recherche du Cégep de la Gaspésie et des Îles a reçu une subvention de 150 mille dollars pour l’acquisition d’une caméra thermique panoramique.  Celle-ci permettra de développer des systèmes de détection et de localisation des mammifères marins dans le golfe Saint-Laurent.

L’équipe de Merinov a réalisé cet été, en collaboration avec la Société des traversiers du Québec, un projet afin de localiser les baleines dans une zone de chantier maritimes où des travaux sont réalisés.  La caméra doit être capable de détecter un mammifère dans un rayon de 400 mètres.

Même si la technologie d’une caméra automatisée facilitera le travail des observateurs, le jugement humain sera toujours nécessaire :

 

L’équipe de Merinov est toujours en analyse des images captées cet été, mais Jérôme Laurent affirme que les résultats sont intéressants jusqu’ici.  Les premières phases du projet de recherche ont eu lieu dans le secteur de Tadoussac, un endroit très fréquenté par les baleines.

La caméra a ensuite été installée au bout du quai de Rivière-du-Loup dans le cadre de travaux de dragage.  À plus long terme, si l’étude dans un contexte de chantier, est concluante, la caméra pourrait aussi devenir un outil pour les pêcheurs. L’utilisation dans un contexte de pêche sera très certainement également étudiée :

 

Certains bateaux de pêche pourraient également être équipés de caméras thermiques afin d’éviter que des zones soient complétement fermées à la pêche, selon le chercheur industriel.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here