L’acquisitions du quai de New Richmond dans la mire des Micmacs

197

Après le quai de New Richmond, les Micmacs ont l’intention d’acquérir d’autres infrastructures en Gaspésie.

Le responsable des communications dans ce dossier, François-Olivier Gagnon, confirme dans un communiqué publié vendredi que les trois communautés autochtones gaspésiennes étudient actuellement la possibilité de devenir propriétaire du quai de New Richmond.

Il a été rétrocédé à la Ville après la fermeture en 2005 de la cartonnerie Smurfit-Stone et il pourrait être acquis soit en partie, soit en totalité.

La corporation Mi’gmawei Mawiomi business a mandaté la firme Deloitte pour mener une étude dont l’objectif est d’analyser la faisabilité financière de l’acquisition et de la mise à niveau du quai, pour en faire un terminal maritime.

La directrice, Christianne Bernard, soutient que ce pourrait être la première d’une série d’acquisitions dans le futur.

Cité aussi dans le communiqué, le maire de New Richmond, Éric Dubé, note que la réfection du port de mer est une priorité du plan de développement. Il note que c’est dans une logique de partenariat qu’il travaille dans ce dossier. Un terminal maritime permettrait d’améliorer l’accès des entreprises de l’est du Québec et des Maritimes aux marchés extérieurs et rendrait possible le débarquement de marchandises. Le volet touristique n’est pas exclu dans le projet.

La corporation micmaque cite aussi un client majeur qui a été identifié comme futur utilisateur du quai : Fabrication Delta de New Richmond.  Son président, François Arsenault soutient que la courte distance entre l’usine et le quai positionne avantageusement l’entreprise, comme peu de ses concurrents.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here