Une situation compromettante pour le Cégep de Gaspé et le collège Matrix

400

Le Cégep de la Gaspésie demande à Québec et Ottawa de régler un imbroglio qui empêche des étudiants internationaux de suivre leurs études à son campus de Montréal.

Cette situation pourrait aller jusqu’à faire perdre des revenus moyens de 400 000$ annuellement à l’institution.

Depuis novembre dernier, les permis nécessaires pour l’inscription de près de 200 étudiants étrangers sont bloqués par les deux paliers de gouvernement. Ce retard risque de compromettre l’entente entre le cégep et Matrix pour les inscriptions de 2021-2022.

La directrice de l’institution, Yolaine Arseneau, explique l’impact en ce moment pour les étudiants qui attendent depuis des mois des réponses:

 

La directrice croit que le gouvernement fédéral retarde la délivrance des permis en attendant le résultat de l’enquête du ministère de l’Éducation supérieure sur la formation d’étudiants étrangers dans les collèges privés au Québec. Yolaine Arseneau demande à Québec de faire connaitre le contenu du document :

 

Dans le cas contraire, le cégep pourrait être privé de retombée financière importante liée à l’entente avec Matrix pour la venue d’étudiants étrangers lors de la réouverture des frontières. Ce qui priverait  l’institution d’argent qui est réinvesti dans ses projets de développements en Gaspésie et aux Îles.

 

Le Campus du Cégep de la Gaspésie et des Îles à Montréal peut recevoir jusqu’à 2000 étudiants étrangers par année.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here