Une solution pour contrer la pénurie de main-d’oeuvre

142

Le Conseil du Patronat du Québec croit que l’embauche de personnes handicapées serait une avenue de solution prometteuse pour contrer l’actuelle pénurie de main-d’œuvre.

Une tournée de formation s’amorce d’ailleurs en ce sens à travers toutes les régions du Québec et sera offerte dans la région la semaine prochaine.

Denis Hamel est vice-président de la politique de développement de la main d’œuvre au sein du CPQ. Il explique que cette tournée de formation vise à démystifier et à faire tomber la barrière des préjugés quant à l’employabilité des personnes aux prises avec un handicap :

Dans l’ensemble de la province, il y a actuellement 116 mille emplois vacants. Or, le taux de chômage chez les personnes en situation de handicap oscille entre 15 et 20% selon les régions. Il s’agit donc d’un bassin de travailleurs important et sous-utilisé, selon Denis Hamel.  Le taux de satisfaction des employeurs ayant franchi le cap et choisi cette option est très élevée, l’expérience s’avère toujours très bénéfique pour les deux parties, dit-il :

Le directeur général de la Chambre de commerce Baie-des-Chaleurs salue l’initiative du CPQ. Maurice Quesnel croit aussi que les entreprises de la région gagneraient à opter pour l’embauche de personnes handicapées :

Le Conseil du Patronat tiendra ses journées de formation le 13 novembre, à Bonaventure.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here