Utica Ressources souhaite aussi acheter Junex

104

Après avoir essuyé un refus plus tôt ce mois-ci, Utica Resources a décidé de revenir à la charge avec une nouvelle offre non sollicitée dans l’espoir de mettre la main sur Junex, déjà promise à la société albertaine Cuda Energy.

Utica, mise sur pied en décembre, offre maintenant aux actionnaires de Junex 45 cents en espèces — soit 3 cents de plus que sa proposition initiale — pour chaque titre qu’ils détiennent.

Cette entreprise propose aussi une redevance d’un % liée aux revenus du projet Galt de Junex, près de Gaspé, et qui pourrait être rachetée à tout moment en contrepartie d’un paiement additionnel en espèces de 10 cents par action de Junex.

Pour le président d’Utica, Mario Lévesque, le regroupement avec Cuda représente encore la perte d’un siège social qui s’en va à l’extérieur.

Financé par l’Autrichienne Lansdowne Partners, celui qui est également président de l’Association québécoise des fournisseurs de services pétroliers et gaziers du Québec croit que son offre permet de maintenir en place l’équipe québécoise de Junex et d’éviter que la société établie à Québec ne devienne qu’une filiale de Cuda.

La balle est désormais dans le camp du conseil d’administration de Junex, qui a indiqué qu’il se pencherait rapidement sur l’offre, alors que les actionnaires doivent voter sur le mariage avec Cuda le 2 août. Si l’offre d’Utica était jugée supérieure à la sienne, Cuda disposerait de sept jours pour l’égaler.

Fondée en 1999, la société québécoise attend toujours son bail d’exploitation pour son projet de Galt, où le potentiel est évalué à environ 20 millions de barils de pétrole. Elle avait cédé ses permis sur l’île d’Anticosti contre 5,5 millions $.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here