Vers une autre saison exceptionnelle pour la pêche aux homards

282
Un homardier lors d'un débarquement. Photo: CIEU-FM

Alors qu’elle vient à peine de débuter, la saison 2023 de la pêche au homard s’annonce exceptionnelle.

Bien que les statistiques de débarquement ne soient pas encore disponibles, de nombreux pêcheurs se montrent très enthousiastes quant aux résultats de leurs prises, certains parlant même d’une possible saison record.

Selon Jean Côté, biologiste marin et directeur scientifique du Regroupement des pêcheurs professionnels du sud de la Gaspésie, depuis 2011, les années record se succèdent, 2021 étant devenue la référence.

D’après le biologiste, les pêcheurs sont en grande partie responsables de l’état de la situation :

 

À cela s’ajoutent les effets du réchauffement climatique, le homard bénéficiant du réchauffement de l’eau dans notre secteur et se retrouvant actuellement dans des endroits où il n’y en avait jamais eu auparavant.

Les pêcheurs gaspésiens se trouvent donc dans une situation exceptionnelle, car, contrairement à la croyance populaire, il n’y a pas de quotas attribués pour la pêche au homard. Seuls le temps et l’effort comptent :

 

Les pêcheurs doivent cependant se soumettre à un certain nombre de règles. C’est ainsi que le nombre de permis par casiers est passé de 250 à 235, la taille des homards doit également être au-delà d’une certaine taille pour laisser grandir les plus petits et les très gros sont également remis à l’eau pour protéger les reproducteurs et assurer la pérennité de la ressource.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here