La violence envers les femmes bien présente 28 ans après le drame de la Polytechnique

30

La violence faite aux femmes est encore bien présente, même 28 ans après la tragédie de l’École polytechnique de Montréal. C’est ce que constatent les groupes de femmes de la région.

Le 6 décembre 1989, Marc Lépine a pris la vie de 14 jeunes femmes et en a blessé 10 autres lors d’une fusillade qui est devenue symbolique pour les organismes de défense des femmes.

La coordonnatrice du Regroupement des femmes de La Côte-de-Gaspé, Solange Désilets, explique qu’il est impossible de mesure l’ampleur la culture de la violence si elle est traitée comme des événements isolés. Selon elle, il y a eu tout de même des avancées sur cet aspect.

 

Solange Desilets, affirme que le phénomène s’est aussi transformé. On parle aujourd’hui de violence systémique qui se retrouve à plusieurs niveaux dans la société.

 

La coordonnatrice de la Table de concertation des groupes de femmes de la région, Mireille Chartrand, avoue que la violence est encore bien présente et cite l’exemple récent du phénomène #MoiAussi.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here