Un historien gaspésien invite au boycott de l’Université Laval

402

Outré, l’historien Jean-Marie Thibault se demande si la population gaspésienne ne devrait pas boycotter l’Université Laval.

C’est la décision du Département d’éducation physique d’interdire les stages en région qui explique cet appel. Ce changement d’orientation a été décrié par l’étudiante gaspésienne, Cathia-Marie Bujold, qui a choisi l’Université Laval en 2016, parce que l’institution permettait alors les stages longs en région. Après sa sortie publique, le département a accepté de l’accommoder, mais l’interdiction demeure pour les autres étudiants.

Cette décision fait rager l’historien puisqu’il s’agit d’un autre exemple de centralisation abusive et de condescendance envers la Gaspésie.

Jean-Marie Thibault rappelle que l’Université Laval et l’économie des grands centres bénéficient largement de l’arrivée de nombreux étudiants de la Gaspésie qui doivent se payer un loyer et bien souvent travailler pour pouvoir étudier.

 

Les explications offertes par l’Université sont de la foutaise, selon l’historien.

 

Parrainé par le bureau du député Sylvain Roy, Jean-Marie Thibault lance une pétition pour dénoncer ce genre de pratique.

 

La pétition devrait être mise en ligne d’ici la fin de la semaine sur le site de l’Assemblée nationale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here