Vote de grève pour les avocats de l’aide juridique

80

Les 350 avocats de l’aide juridique au Québec ont voté à 87 pour cent, jeudi dernier, en faveur  d’un mandat d’une journée de grève à utiliser au moment opportun.

Sans contrat de travail depuis mars 2015, les avocats de l’aide juridique négocient depuis décembre, après avoir laissé les procureurs de la Couronne signer leur propre contrat de travail qui leur accorde une augmentation salariale de 10 pour cent sur quatre ans.

Les avocats de l’aide juridiques revendiquent la parité avec leurs opposants, une question de principe fondamentale en démocratie selon la présidente du syndicat pour le Bas-St-Laurent, Gaspésie et les Îles, Corinne Lestage, qui rappelle que cette équité a toujours été respectée depuis 35 ans :

 

Me Lestage ajoute que la clientèle de l’aide juridique ne sera pas prise en otage en cas de grève puisque les demandes de remises de comparution seront certainement accordées par les tribunaux et que le remplacement des avocats peut être assuré par ceux de la partie patronale en cas d’urgence :

 

L’avocate assure que d’autres moyens de pression auprès de son employeur seront exercés avant l’utilisation de la journée de grève.

Elle se dit confiante d’éviter le sort des juristes de l’État, qui se sont vus imposer des conditions de travail inférieures à leurs demandes par une Loi spéciale, cette année, après quatre mois de grève.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here