Les artistes de Barachois In situ sont révélés

96

L’équipe du Bureau satellite Vaste et Vague est heureuse d’annoncer les artistes sélectionnés pour la 2e édition de la Biennale Barachois In Situ qui se déroulera du 1er au 11 août prochain, à la plage et à la halte routière de Barachois. Huit artistes professionnels et une artiste de la relève des arts visuels et de la danse contemporaine prendront part à cet évènement en art actuel. L’organisation de BISLaB 2018 invite la population et les visiteurs à assister gratuitement à la création d’œuvres éphémères dans un milieu naturel exceptionnel. La programmation détaillée des ateliers et activités offerts au grand public sera annoncée sous peu sur le site Web et la Page Facebook de l’évènement.

Présentation des artistes

(English version available here)

Artistes professionnels

André BOISVERT, Mont-St-Hilaire

SPIRALYS | Sculpture

André BOISVERT est paysagiste, sculpteur et land artiste basé à Mont-St-Hilaire. La spirale, symbole de création, constitue un mouvement primordial inscrit dans la structure de l’univers. Elle préside à la création des mondes et se manifeste partout et sous différentes formes dans les plantes, les animaux, les humains, l’eau et les galaxies. Représentée et vénérée dans toutes les civilisations, elle exprime la force fondamentale à la base de la vie et de la création.

Chloé B. FORTIN, Montréal

LE SENTIER DES CURIOSITÉS | Installation

Chloé B. FORTIN vit à Montréal. Elle mène une pratique in situ adoptant le plus souvent la forme de l’infiltration. Elle réalise ici un cabinet de curiosités en plein air, rassemblant différentes trouvailles provenant du barachois et des alentours. À l’heure où l’homme intervient partout et tout le temps, il est proposé ici de poser son regard sur ce qui est donné et préexistant. Une question se pose : Que cherches-tu qui ne soit pas déjà ici?

Andrée-Anne GIASSON, Gaspé

COSTUME DE PLAGE | Danse contemporaine et ateliers grand public

Andrée-Anne GIASSON est une artiste en danse contemporaine qui s’est établie à Gaspé en 2015. Elle propose une performance autour des thèmes de l’imitation et du camouflage. L’artiste crée des mouvements qui reflètent son environnement afin de se fondre dans le paysage. Le corps se transforme ainsi selon le costume qui le couvre ou le découvre. La performance aborde les formes imposées au corps féminin, tout en recherchant la poésie simple d’un corps au bord de mer.

Mathieu GOTTI, Québec

VILLE MARIE | Sculpture

Mathieu GOTTI travaille à Québec depuis 12 ans. Ses sculptures sont des projections dans un futur imaginé où les animaux, après l’extinction de l’humanité, doivent s’adapter aux perturbations irréversibles causées par l’activité humaine. Motivé par la volonté de réappropriation des procédés de fabrication traditionnelle, il conçoit toujours ses projets à la main. Il présente ici une reproduction du Ville Marie, un brise-glace mis à l’eau en 1960, sculptée par taille directe, sur place.

Bernard HAMEL, St-François-de-l’Île-d’Orléans

ÉLIOS | Sculpture

Bernard HAMEL vit à St-François-de-l’Île-d’Orléans, où il possède également son atelier. Son art sculptural s’inspire ici de l’enchevêtrement et de l’accumulation de débris rejetés par la mer. Sa proposition, une structure verticale évidée et façonnée de tiges de bois, est assemblée de façon conique. À la manière d’une tornade inversée, l’installation forme un tourbillon qui insuffle l’impression d’un vent marin, une rafale figée dans le temps.

Pierre-Etienne LOCAS, Otterburn Park

RIPARIA RIPARIA | Installation

Scénographe installé à Otterburn Park, Pierre-Etienne LOCAS conçoit des décors de scène. L’Hirondelle de rivage (Riparia riparia), espèce migratrice au comportement diurne, demeure active du lever au coucher du soleil. Virtuose de la voltige, elle rase la surface de l’eau de son vol vacillant pratiqué en battements rapides et peu profonds. Elle chasse, creuse son nid, nourrit sa nichée, virevolte et chasse encore. Ici, l’espace d’un instant, elle se pose. Le barachois, l’horizon, l’invite à l’arrêt.

Loriane THIBODEAU, Québec

PUISQU’ON NE PEUT PAS SE CONTENIR INDÉFINIMENT | Installation et démo de cuisson raku

Le travail de Loriane THIBODEAU, artiste de Québec, porte sur le point de rupture; les catastrophes qui bousculent notre vie ou l’apathie à laquelle on s’abandonne à petit feu. Elle utilise la borne-fontaine comme symbole de l’occupation du territoire et de l’importance de l’eau dans nos vies. Ces bornes-fontaines, créées ici avec de l’argile naturelle crue locale pour honorer le caractère unique de la région, seront déposées dans la mer lors de la clôture de la biennale.

Dory’s TREMBLAY, Rimouski

UN NID D | Installation et ateliers grand public

Pour l’artiste de Rimouski Dory’s TREMBLAY, l’écosystème exceptionnel du barachois de Malbaie est stimulant par son aspect ornithologique. C’est à cet endroit qu’elle conçoit une nouvelle aire de nidification pour une espèce d’oiseau fictive en migration. Cette installation in situ est composée de plusieurs nids de grandes dimensions dans un enrochement en bordure du pont. L’artiste souhaite sensibiliser la population à l’importance de la protection de certaines espèces d’oiseaux.

Artiste de la relève

Natalie CHICOINE, Barachois | Mentorée par André LAPOINTE, Dieppe, NB

A VIEW FROM THE PARLOR | Installation

Natalie CHICOINE est originaire de Barachois. Autodidacte, elle pratique le dessin et la peinture depuis son très jeune âge. Elle s’inspire de l’environnement maritime et de la démarche d’artistes gaspésiens. Elle propose une première installation environnementale à partir de la forme et des éléments constitutifs du piège à homard, tel que son père le construisait. L’œuvre interactive invite les visiteurs à revoir leur perspective du lieu et de l’histoire de la pêche en Gaspésie.

Rappelons que la Biennale Barachois In Situ, aussi appelée BISLaB, est un événement de création en art nature in situ initiée par John Michaud et Marc Chicoine en 2016.  La seconde édition aura lieu du 1er au 11 août 2018 sur le site de la plage et la halte routière à Barachois. Pendant 11 jours, des artistes professionnels sélectionnés suite à un appel de dossiers travailleront en présence d’un public local et touristique à la création d’œuvres en milieu naturel. À l’heure actuelle, BISLaB est l’unique évènement d’envergure dédié à l’art actuel in situ, en Gaspésie.

À propos du Centre d’artistes Vaste et Vague

Fondé en 1990, le Centre d’artistes Vaste et Vague privilégie la recherche et l’expérimentation dans les pratiques et les modes de diffusion en art actuel. Son rôle actif à l’échelle régionale, provinciale, nationale et internationale s’appuie sur un programme de résidences de recherche et création ainsi que sur des modes de diffusion variés : productions et expositions intra ou extra-muros, évènements, plateformes numériques et publications.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here