Déception et incertitude pour Escale Gaspésie

267

Déception et incertitude pour l’avenir d’Escale Gaspésie suite à la décision de Transports Canada de prolonger jusqu’au 31 octobre l’interdiction des grands navires de croisière dans les eaux canadiennes.

Marc Garneau a annoncé vendredi qu’il prolongeait cette interdiction, mise en place le 13 mars, et qui devait être levée le 1er juillet, en raison des risques de propagation de la COVID-19. Le ministre des Transports a aussi fait passer le nombre de passagers de 500 à 100 comme maximum sur les navires qui peuvent circuler.

Pour le chef d’Escale Gaspésie, Stéphane Sainte-Croix, il s’agit d’une déception pour son organisme, qui avait déjà perdu entre mai et août 65% de ses escales prévues cette année. Maintenant, c’est la saison complète qui est annulée:

 

Le calendrier de 2020  prévoyait 43 escales et 12 000 croisiéristes, qui devaient apporter près de 300 000$ en revenus pour financer les activités d’Escale Gaspésie:

 

Une personne a déjà perdu son emploi. Le chef d’escale Stéphane Sainte-Croix précise que la situation financière actuelle cause une incertitude pour l’avenir de l’organisme et va empêcher aussi de faire les activités de promotion pour attirer des clients en 2021. Il est certain qu’Escale Gaspésie aura besoin d’aide de la part des différents gouvernements :

 

L’industrie des croisières est durement frappée depuis 2017 depuis que les mesures de protection des baleines noires ont été mises en place. Escale Gaspésie avait perdu 50 % de sa clientèle depuis ce temps.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here