Grève des taxis en Gaspésie

269

La Gaspésie a aussi été touchée par la journée de grève des chauffeurs de taxi, qui protestent contre le projet de loi de Québec, qui veut déréglementer l’industrie.

Selon le ministre des Transports, François Bonardel, la loi va uniformiser les règles entourant le transport de personnes par automobile. Il n’y aura plus de territoires exclusifs ni de nombre de permis restreints par secteur.

Gaspé et Chandler, qui sont desservis par l’entreprise Taxi Porlier, ainsi que Maria, ont donc été privées de service entre 5 heures et 19 heures lundi pour dénoncer les intentions du gouvernement.

Selon le porte-parole de l’Association des taxis des régions du Québec, Serge Lebreux, le projet de loi de Québec signifie la disparition de l’industrie du taxi.

 

De plus, les chauffeurs qui ont investi pour acheter des permis de taxi vont se retrouver sans compensation et perdent des milliers de dollars. Selon, Serge Lebreux, les coûts des permis varient d’une ville à l’autre.

 

Le gouvernement prévoit donner 500 millions en compensation aux conducteurs de taxi, ce qui n’est pas suffisant selon eux.

Enfin, avec ce que propose le gouvernement, il n’y aura plus d’obligation de service des conducteurs auprès de la population. Stéphane Lebreux donne l’exemple du modèle d’Uber.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here