Hausse envisagée du nombre de permis de femelles

474

Le ministère de la Faune prévoit augmenter le nombre de permis pour la femelle orignale au cours des prochaines années.

Le plan de gestion de l’orignal toujours en vigueur visait une densité  d’environ 10 orignaux aux 10 kilomètres carrés.  Cependant, le dernier inventaire aérien réalisé en 2017 a permis de constater que ce nombre est plutôt situé  à 11.  Les biologistes ont aussi constaté un certain débalancement entre le nombre de femelles et le nombre de mâles, comme l’explique Martin Dorais, biologiste au ministère de la Faune :

 

Avec la présence de 25 000 chasseurs dans les forêts de la Gaspésie, la pression de chasse est donc forte sur les mâles adultes.  Pour cette raison, le ministère prévoit poursuivre sa politique d’augmentation du nombre de permis de femelle attribués par tirage au sort et ce d’une façon plus significative en 2020 :

 

Le prochain plan de gestion sera en vigueur à partir de 2022. Martin Dorais explique qu’il est encore trop tôt pour parler des orientations de ce futur plan, mais des consultations auront lieu avec les différents partenaires fauniques.

Rappelons qu’à la fin du mois de janvier dernier, le ministère de la Faune a publié les résultats de hausse pour la saison 2019.  4 414 orignaux ont été abattus en 2019 dans la zone 01.  En 2018 ils étaient 4 298.  Il s’agit donc d’une hausse de 116 bêtes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here