Jean Boulet veut contrer la pénurie de main- d’oeuvre

335

Le ministre Jean Boulet affirme qu’il va tenir compte des particularités de la Gaspésie dans le plan d’aide de Québec pour contrer la rareté de main-d’œuvre.

Le ministre de la main-d’œuvre était à Gaspé jeudi dernier dans le cadre d’une tournée provinciale afin de rencontrer les élus et des intervenants de la région.

Plusieurs points ont été discutés pour solutionner le problème, comme  les moyens d’attirer et de retenir la main-d’œuvre, la venue d’immigrants pour combler les postes vacants ou les problèmes de logements.

Jean Boulet a confirmé d’entrée de jeu qu’il n’y aurait pas de mur-à-mur dans les pistes de solutions proposées pour contrer la rareté des travailleurs en Gaspésie:

 

Un des points qui a été abordé avec le ministre est la question de la mobilité de la main-d’œuvre immigrante qui est impossible entre les entreprises. C’est le cas pour Bastien Denis des Crevettes du Nord Atlantique qui déplore cette situation:

 

Le ministre Jean Boulet affirme bien comprendre le problème, mais avoue que son gouvernement n’a pas la liberté de modifier lui-même les programmes d’aide en ce sens:

 

Jean Boulet a profité de son passage pour annoncer un montant de 1 million de dollars pour la formation de 134 employés et la stabilisation de 84 autres chez Les Pêcheries Marinard et Les Pêcheries Gaspésiennes:

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here