La fréquentation du parc de la Gaspésie à la hausse

119

La protection des milieux fragiles aura toujours préséance sur l’exploitation commerciale du parc national de la Gaspésie, soutient la Société d’établissement de plein air du Québec (SÉPAQ), devant l’important achalandage cette année.

Simon Boivin, responsable des relations avec les médias pour la SÉPAQ, souligne que la fréquentation du parc par les randonneurs est en voie de connaître à nouveau une hausse.

Le porte-parole ne croit pas que la capacité d’accueil du parc soit dépassée et que le nombre de touristes devienne un problème pour la protection de ce milieu fragile.  Selon certains témoignages, une concentration de marcheurs dans des secteurs comme le sommet du mont Albert a été observée cet été.  La direction du parc dispose du pouvoir de fermer certaines parties du parc si jamais la présence humaine devenait problématique pour le milieu :

 

Les chiffres officiels seront connus en septembre, mais il est clair que l’achalandage a été important dans le parc de la Gaspésie cet été, comme l’explique Simon Boivin :

 

La tendance à la hausse du nombre de visiteurs pourrait être franchie pour une huitième année consécutive.  Le nombre de 229 000 visites/jour atteint au parc l’an dernier pourrait se situer entre 235 et 240 000 visites/jours cette année, tenant compte que le séjour moyen est de 2,7 nuits.

En collaboration avec CIEU-FM.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here