La réforme du mode de scrutin ne fait pas l’unanimité

121

La Ville de Gaspé s’oppose à la réforme du mode de scrutin envisagée actuellement, qui propose des changements qui viendraient nuire à la région.

Selon la Ville, le modèle anticipé par le Mouvement Démocratie Nouvelle viendrait diminuer le nombre de députés élus de 125 à environ 75 et ainsi réduire le nombre de circonscriptions. Les 50 autres députés proviendraient d’une liste et seraient nommés  par les partis politiques selon le pourcentage de votes obtenus.

Le maire, Daniel Côté, explique que le modèle proposé ferait perdre une circonscription en Gaspésie et un député. De plus, le député nommé, le serait pour un territoire qui pourrait s’étendre de Gaspé à Thedford Mines:

 

Le conseil municipal s’inquiète des répercussions d’une telle réforme, qui viendrait renforcer la ligne des partis politiques au profit des besoins de la population:

 

Daniel Côté explique que la Ville propose plutôt d’instaurer un système semblable aux États-Unis, avec une chambre des représentants élus par la population et une autre composée de sénateurs qui représentent chacun des états, peu importe le nombre de personnes:

 

Le projet de loi sur le mode de scrutin au Québec doit être déposé à l’Assemblée nationale d’ici le 1 octobre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here