Le camping clandestin fait mal aux propriétaires

11225

Alors que touristes et campeurs visitent la péninsule durant la période estivale, certains, faute de place ou d’argent, campent gratuitement en sol gaspésien.

Cela cause problème aux propriétaires de terrains de camping. En effet, alors que les voyageurs ne paient pas pour la nuit, ils utilisent toutefois les services tels que toilettes publiques, remplissent les poubelles et doivent vider leurs réservoirs.

André Laflamme, propriétaire du Camping des Appalaches, déplore cette manière de voyager, alors que des places sont encore disponibles pour camper :

 

Même son de cloche du côté de Ralph Kilbride, à qui appartient le camping Gaspé :

 

Le camping sauvage est toléré dans la région de Gaspé. Plus tôt dans les médias, le maire Daniel Côté avait avoué tolérer les campeurs improvisés, tant et aussi longtemps qu’ils ne causeraient pas nuisance à ses citoyens et à leur territoire. Ralph Kilbride apporte un bémol à cette condition, en rappelant une loi déjà existante :

 

André Laflamme propose des pistes de solutions :

 

Dans la MRC de La Côte-de-Gaspé, la saison du camping se déroule essentiellement du 1er juin au 30 septembre.  En moyenne, il coûte entre 30-40$ la  nuit.

 

Un véhicule motorisé clandestin a été aperçu récemment dans le stationnement du Mont Bechervaise. Photo: courtoisie.

60 COMMENTAIRES

  1. Cette semaine je suivait une roulotte de Ontario qui vidait son réservoir de marde en roulant sa retombant sur la voiture dans les vitres ya un manque à quel que part de c’est personne la

    • Ces plus un bris que d’autres chose. Ya pas une switch a l’intérieur pour vider. Il faut sortir, ouvrir une porte, pluger un tuyau etc….

    • Moi j ai une fith fwell je suis stationnaire a l année sa coûte 2100.00 par annee a part le propane bois pour feu de camp. Certain que voyager chaque fin de sem et partir durant nos vacance sa coûte plus cher que 2100.00 par annee avec le gaz resto quand tu voyage. Et avoir un camion qui tire ce genre de roulotte bref sais la raison d etre stationnaire pour ma part sais inacceptable de faire du camping dans les stationnement de centre d achat ou autre il faut que tu sois vraiment BS ou gratteux pour ce genre de camping il a 2 monde dans le camping. Et sais vraiment reel car je le vie sans nommer le nom du camping ceux qui ont des roulotte recente sais en moyenne du monde qui ont quand meme les moyen de payer leur terrain parcontre a notre camping il accepte de vieille roulotte si en etat et sais pas une bonne idee car justement ont ce retrouve avec des personne qui ont de la misere a joindre les 2 bout et dans ses personne ce retrouve des fetetard qui ce calisse des règlement du camping et meme des dealer de drogue la police souvent sur le camping bref ont change de camping sais le problème de certain camping qui accepte ce genre de personne tolerance 0 pour le camping clandestin parcontre les gens qui stationne ex pour quelque heure et qui voyage du point a pour allez dans le sud devrait etre accepter pour juste ce reposer au lieu d avoir un accident sur nos route et arriver en pleine nuit avec notre vr sais pas logique de s installer a noirceur et reveiller les autre campeur merci a tous et bonne saison camping et ceux qui sont pas d accord avec moi sa donne rien de me répondre car ceux qui me repond sais justement ceux qui ce fou des regle du camping

  2. Quand t’a le moyen de te payer un véhicule de camping, t’a le moyen de te payer un camping selon moi. Tolérance 0, même chez Walmart et autres. Tu voyages respectueusement et contribues à la région que tu visites. Juste un peu normal.

    • Mon gars si tu veux empêcher sa tu n’est pas sur la bonne planète la seul place que tu n’a pas le droit de coucher gratos ces sur l’île du prince Edward les gens ont engagé des trouble fête pour passer la nuit a réveille les campeur de Walmart

    • Je possède un VR et je suis bien d’accord avec vous. Je visite souvent votre région et me fais un plaisir de visiter vos différents camping, je suis un des premiers à me lever contre ces campeurs CHEAP qui ne veulent pas payer pour un camping. A bientôt Gaspésien

    • J,ai les moyens de voyager dans ma petite van (qui est plus comme une voiture que comme un VR0 mais jai pas les moyens de me payer un camping a toutes les nuits. Par contre jai les moyens de me nourrir et de mettre du gaz chez les commercants de ta ville

    • Le jour où les proprios de camping arrêteront de charger 50.00 pour une nuit où tu ne te connectes même pas à leur installation j’irais les voir.

    • A 50$ la nuit sans services ça pas d’allure. Tolerance 0 pour les régions ou les propriétaires de campings ne pensent qu’a leurs poches et ou les commerces ne pensent qu’a nous exploiter avec des prix ridicules.

  3. Comment contrôler les campeurs , les feux de plage et les chiens sans laisse sur la plage de Haldimand? Premièrement la plage de Haldimand est une plage publique et non un terrain de camping où les campeurs clandestins comme vous les appeler font leurs besoins sur la plage, brule les table de pique-nique, les banc de parc et laisse leur déchet ( cannettes de bière etc) sur notre plage. Comment pouvez-vous dire que c’est acceptable pour notre beau coin de pays. Nous sommes des usagers de cette magnifique plage malheureusement nous sommes frustrés de voir que notre ville n’est même pas capable de mettre des affiches avec Interdiction de faire des feux dans la zone achalandée des par des citoyens de la place, interdiction de camper sur la plage et se promener avec des chiens sans laisse. Faudrait-il faire une pétition ou un comité de plage pour régler le problème?

    • Ici on mélange les campeurs clandestin que ces un mode de vie avec les jeunes punk qui font ce que tu a énuméré dans toute les villes… sorter de chez vous un peu! Nous, qui font la van life, aimont etre discret et incopgnito. Nous fesaons attention justement pour pas qie les reglements sois plus serré et continuer avec notre mode de voyage!

    • J’ai déjà couché quelques fois ailleurs que dans un terrain de camping avec ma roulotte et je peux vous garantir sur mon honneur que j’ai jamais fait mes besoins sur la plage (J’ai une toilette dans ma roulotte), bruler une pièce de mobilier public ou laisser mes déchets ailleurs qu’a l’endroit approprié.
      Par contre, lors de notre voyage en Gaspésie, on a dormi une nuit dans un parking de centre d’achat de Matane avec vue sur l’eau et c’était MERVEILLEUX. Nous avons soupé et déjeuné au resto du centre d’achat, nous avons fait quelques achats dans le centre et en avons aussi profité pour prendre des fruits a l’épicerie. Bien sur nous avons marché sur la plage, pêché un peu et discuté avec les locaux qui avait fait un feu. Le lendemain, nous avons pris notre douche au camping ou nous avions réservé pour trois nuits. En tout, un beau voyage de 10 jrs en Gaspésie et la plupart dans des terrains de campings… sauf exceptions.

    • Et si les ‘campeurs clandestin’ peuvent aider avec la sécurité d’un plage ou parc publique? Votre ville peut poster un numéro de téléphone pour appeler si ils voient des feux du camp, des jeunes en party, ou du monde en generale qui ne réspecte pas la place? Les personnes qui participe au van-life sont souvent très, très respecteux des lieux et même plus que les résidents. Ils peuvent vous aider de protecter ces endoits fragile comme ils sont la pour la nuit et vont voir tout. Il faut penser au solutions positif et gangant-gangant pour tous.

  4. Modification
    Comment contrôler les campeurs , les feux de plage et les chiens sans laisse sur la plage de Haldimand? Premièrement la plage de Haldimand est une plage publique et non un terrain de camping où les campeurs clandestins comme vous les appelez font leurs besoins sur la plage, brûlent les tables de pique-nique, les bancs de parc et laisse leurs déchets ( cannettes de bière, couches, etc) sur notre plage. Comment pouvez-vous dire que c’est acceptable pour notre beau coin de pays. Nous sommes des usagers de cette magnifique plage, malheureusement nous sommes frustrés de voir que notre ville n’est même pas capable de mettre des affiches avec Interdiction de faire des feux dans la zone achalandée par des citoyens de la place, interdiction de camper sur la plage et se promener avec des chiens sans laisse. Faudrait-il faire une pétition ou un comité de plage pour régler le problème?

  5. Acheter $250k de VR et parker son fifth wheel pour camper toute étendu dans un parking de Walmart, oui c’est absolument ridicule. Par contre, quand les Villes et Villages interdise le stationnement de nuit partout sur leurs térritoire en incluant aussi les véhicules léger autonomes style Westfalia, elles se privent de revenues. Le camping c’est une business parmi d’autres. L’argent qui n’est pas dépensée là est dépensée dans d’autres commerces. Essence, restaurant, attraction, épicerie pour en nommer quelques uns. Les villes qui banissent à outrance sont simplement évitées et on y achèterait même pas un paquet de gomme. Des milliers de gens sont nomades dans de petit véhicules. La plupart à temps partiels et certains comme moi à temps plein. L’argent que nous apportons en région est de l’argent neuf. Notre contribution économique est non négligeable. Cette tendance est à la hausse et ne montre aucun signe de vouloir ralentir. Des groupes comme le nôtre font la promotion du camping autonome responsable et encourage agressivement le respect des lieux visités. Avant de partir en peur avec des interdictions aveugles, les Villes devraient sérieusement évaluer le problème afin de pouvoir à la fois protéger leurs biens communs et demeurer acceuillante. Je suis disponible pour répondre à vos questions.
    Gerry Lauzon
    Co-Président
    Québec Vanning

      • pour la plus part des « nomades » ce ne sont pas des gens payant pour les regions ..ces gens se vantent de vivre avec moins 20. dollards par jours ..donc pas beaucoup de retomber pour les petit villages..tentent de squatter les plus belle endroit et même s ils laisse 60 piastre de gaz a une station service ce n est que 3 ou 4 dollards clair qu ils laissent ds la region ….tsé quand t as une maison sur le bord du fleuve et tu vois arriver un « nomade » squatter ton devant de maison sortir sa chaise longue ,son bbq, puis tu le vois pisser ..je comprend les interdictions…ps j ai un campeur Econoline et je vais ds les camping…

        • Bob, j’en ai rencontré seulement un nomade comme tu décris en 2 ans de Vanlife à travers le Canada. C’est très, très loin d’être la norme alors je ne sais pas d’où tu tiens ces données car c’est totalement erroné.

          La plupart d’entre nous avons soit une bonne somme de côté ou des revenus stables et donc un budget à dépenser dans les villages où on passe la nuit ou quelques jours. Gerry a un excellent point, ces villes qui interdisent le stationnement de nuit perdent beaucoup de revenus. Quand les gens ne sont pas accueillants, moi je dépense mon argent ailleurs.

        • Je suis pas sûr non plus que l’argent dépensé dans les campings soit réellement réinvestit dans la région au même titre que les soit disant 3 ou 4 dollars des stations de gaz…
          Ce qu’on oublie beaucoup c’est le pouvoir médiatique des réseaux sociaux qui est grandissant dans la communauté camping et vanning. Si les nouveaux voyageurs n’investissent pas dans des campings ou on parle de 50$ pour eau et vidange (oui beaucoup sont autonomes et se passent des autres services), ils dépensent dans la région en « expériences » qu’ils vont mettre en avant sur leurs communautés. Leur publicité est vitale de nos jours pour le tourisme d’une région et si la région n’a pas compris cette évolution, tout interdire pour faire partir ces « voyageurs qui vivent sur 20$ par jour », c’est se tirer une balle dans le pied en terme de promotion touristique. Ces nouveaux voyageurs ne chercheront pas un camping avec un gazon bien entretenu, une aire de jeu pour les enfants et les grands enfants et une communauté à laquelle ils n’adhèrent pas…
          Je fais partie de cette génération et je ne vais pas souvent dans des campings. Mais quand j’arrive sur un site avec une vue magnifique en étant sûr de ne pas déranger, de me faire discret et de demander le plus possible si je peux rester pour la nuit à cet endroit, je suis le premier à nettoyer les déchets autour de moi : pour pas qu’on m’accuse mais surtout car on vit tous dans le même monde et que chacun doit faire sa part. Je n’ai jamais vu de locaux nettoyer ce qui est très souvent leurs propres déchets alors que j’en ai vu des voyageurs nettoyer tout ça !
          Comme beaucoup, voir des voyageurs peu scrupuleux qui s’étalent avec barbecue, chaises, auvent, etc… en lieu public ça me dérange et je ne cautionne pas pantoute! Par contre je ne vois pas l’intérêt de dépenser mon argent pour être parké et obligé à payer des services que je n’utiliserai pas. Pour tirer de l’eau, faire des vidanges, etc… une solution serait de mettre en place un moindre coût, mais si la ville comprend l’intérêt d’une communauté grandissante au fort impacte médiatique et touristique alors elle mettra ces services à disposition de tous y compris un endroit libre de rester pour une période (24/48h). Il y aura toujours des personnes qui iront en camping dans tous les cas, malgré ce que veut nous faire penser le lobby du camping.

          Je suis très ouvert à la discussion au besoin 😊

          Jeremie Collado

          • Joelle Jéremie..j apprécie votre respect ….avant d être un voyageur en van j étais un fervent amateur de cyclotouriste (((ha oui !! ces maudit cycliste )))les gens haissent les cyclistes car quelque individus s accaparent la route et font du tord aux cyclistes solitaires ou respectueux du code de la route….même son de cloche du côté caravan… j ai peut être un peu trop généralisé….moi aussi j aimerais être capable de camper a moindre cout..car je peut etre autonome mais il n y a rien pour ce genre de camping …si l interdiction de stationner la nuit disparait tout les stationnement de Québec à percé auront l apparence d une cour de wall mart…je sympatise avec vous et j aimerais moi aussi un monde meilleur pour le vanning

        • J’habite dans la région de St-Sauveur des Monts. Et j’aime bien voyager avec mon véhicule classe B, surtout aux États Unis…peut être parce qu’ils sont plus ouvert au boondocking. J’ai dépensé plus de $4,000 en 2 mois l’hiver dernier au Texas. Environ $250 dans les campings. Ou selon vous a été dépensé la balance….? Essence, repas, visites, épiceries, 5@7….. La municipalité de St-Sauveur est très ouvert afin d’accueillir les voyageurs en véhicules récréatifs, sans frais. Je passe à l’occasion afin de visiter ces derniers, discuter un peu. Mais personne, ils sont dans le village, dans les restos, à la crèmerie en famille….Vive la liberté en VR

    • Le plus drôle dans tout ça, c’est d’apprendre que les lieux qui nous sont coupé, se font souvent autant vandalisé par la suite. Tout ca parce que trop souvent le vandalisme est commis par des gens locaux ou encore du monde qui ne viennent pas d’ici, qui utilisent les motels/hôtels et qui se foutent du reste. Je viens justement d’être témoin d’un chinois, voiture plaqué en Ontario, qui ne comprenais ni l’anglais ni le français. Il urinait dans le fleuve plutôt que dans une toilette chimique à moins de 50 mètres. En plus de ses papiers jeter rapidement par terre, parce qu’il était pressé de partir. Nous qui faisons attention à l’environnement, et qui tentons d’être le plus éco-responsable possible ce n’est pas bien. Mais venant d’eux, payeur-pollueur, c’est correct.

      Bravo! Ça démontre ou l’on s’en va.

      Membre Québec Vanning

    • Je suis bien Dac avec tout les com des vaneux j’ai rien autre a ajouter ses déjà dit !!
      j’ai moi aussi une chevy van toit sur élevé et ca sera pour moi aussi un jour vivre full time quand je serais prêt. mes ses quoi d’empêcher le monde de vivre ? je pense pas que lont déranger avec de la musique jusqu’au petite heur du matin bref . les vaneux son des gens très respectueux même que la nouvelle génération (les jeunes) désir un jour vivre full time, et en croissance .
      Avant dimposer des loi vite faite et de vous priver par la suite des tourismes ,pensé si deux fois .Car il y a beaucoup de tourisme en vane. faut pas mètre tout les pomme pourrie dans le même panier !!
      Vous voulez que lon vous respect ? respecter nous !

    • Pensez vous vraiment que les gens qui couchent un peu n importe où laisse autant $ que vous dites aux municipalités. Je serais bien curieuse de voir les retombées sur les commerces. Je peux comprendre la frustration des. propriétaires de terrain de camping. Par contre vous devriez réviser vos tarifs pour une nuit .

      • Quelqu’un qui va sur un terrain de camping, laisse t’il vraiment des retombés ailleurs que là ? Selon moi beaucoup moins qu’un voyageur qui bouge en dehors du camping.

        Sur le camping, il y a tout, alors tu consommes « très local », tandis que notre type de voyage ou mode de vie full timer, fait en sorte que nous étalons nos dépenses.

        Sans vouloir étirer, merci aux Gaspésiens/nes (entre autre) de votre accueil chaleureux, vous avez un sacré.beau coin de pays.

  6. Table de pinic brûlée , déchet comme canne de bière, etc ce sont beaucoup plus les jeunes de votre coin que des visiteurs en transit qui dorme une nuit dans votre coin et qui veulent passé incognito

  7. Personnellement j’alterne camping et dormir dans des endroits légaux gratuits. Les gens qui pensent qu’on a tous les moyens de voyager en vr de plusieurs milliers de dollars ben c’est pas le cas. Je dors dans ma minivan 2005, je suis autonome en eau, toilette, je suis discrète et déplore les bougons qui saccagent l’environnement et abusent de la tolérance des citoyens de la place visitée. Va falloir arrêter de toujours penser en terme capitalistes aussi. Je vis pas juste pour dépenser du cash pour le fun, je vis et voyage pour voir du pays et des paysages. Faudrait faire des distinctions entre les différents types de nomades.Quand j’ai besoin d’une douche je paye pour. Les gens qui vidangent dans les campings sans y dormir doivent aussi payer. Je suis d’accord pour resserrer certaines règles parce qu’il y a clairement des abus(j’ai vu comment les gens sont cochons entre autres à la pkage Haldimand j’en suis restée bouche bée) mais il faudrait peut-être pas embarquer tout le monde nomade dans le même bateau.

  8. En majorité les voyageux en van ou VR respecte le sol emprunté (gratuit) et meme ils ramassent les dechets des autres irrespectueux..

    Quand les villes ou villages disent que…
    Ils laissent leurs dechets sur place..
    Ils font des feux et brule les tables ou banc de parc …
    Font leurs besoins comme des animaux etc…
    En majorité c est les petits trippeux de VOS ville ou village..les jeunes etc qui laisse leurs choses sur le sol apres leurs trip!

    Nous les voyageurs ont investis$$$ sur ce mode de vie et nous sommes tres respectueux de l air de repos gratuit.

    Nous depensons nos $$$ dans vos commerces…gaz, epicerie, resto…etc…

    Je fais parti de plusieurs site du genre et c est notre mentalité….vanlife!

    Pensez y…. riviere du loup a compris ca vla tres longtemps.

    J adore la Gaspésie

  9. Aussi, les campings c’est 90% du temps empilé les uns sur les autres, les gens sont bruyants, y a des cris, des chiens qui jappent, des génératrices pis des ventilations qui gossent, de la musique trop forte. Je pars de mon appart au centre-ville pour profiter d’espace et de paix, pas pour aller me coincer entre 2 VR dans un camping surpeuplé qui chargent trop cher pour ce qu’on m’offre.

  10. Le ‘tourisme libre’ comme je me plais à l’appeler est de plus en plus populaire c’est certain. Pas évident de prévoir ses coups de coeur et de planifier à l’avance exactement où on se trouvera pour passser la nuit. Ce n’est pas la première fois que les campings font pression pour empêcher les véhicules récréatifs d’utiliser les ‘haltes VR’ ou stationnement pour faire un ‘arrêt-dodo’.
    Les bons usages du ‘boondocking’ favorisent l’arrivée tardive et le départ tôt, demandent à ne pas s’installer outre mesure et de laisser l’endroit plus propre qu’à son arrivée (quitte à ramasser les déchets laissés par les autres).
    Je suis administratrice du groupe ‘En VR pour pas cher’, qui vise à promouvoir les bonnes pratiques en matière de boondocking et à faire créer des haltes VR au Québec (ex.: Ste-Croix-de-Lotbinière). Nos membres se font un honneur de respecter les sites visités et d’acheter local. Ceci dit, malheureusement, l’homme étant ce qu’il est, certaines personnes abusent des lieux, comme c’est aussi le cas dans les campings. Certaines personnes se foutent complètement des règles, qu’elles soient écrites ou non, qu’ils soient installées sur un camping ou dans les stationnements d’un commerce.
    Pourquoi pénaliser les petits villages de la Gaspésie en interdisant de passer la nuit à un endroit identifié et autorisé. Les VR sont de plus en plus autonomes et n’ont besoin d’aucun service, ils arrivent tard et partent tôt et qui dépenseront des sous aux commerces avoisinant (pas juste dans un camping)?
    Le but n’est pas de faire du ‘camping clandestin’ mais du ‘tourisme libre’ !!!

    • Bien dit Mme Boudreault! Je possède un motorisé depuis 2 ans. L’an dernier, j’ai passé 3 semaines en Gaspésie et cette année 5 semaines dans l’ouest canadien. Je n’ai pas beaucoup d’expérience mais je trouve souvent frustrant de payer 40$ pour un camping lorsque tu arrives a 21h le soir et repart a 8h le lendemain matin donc a l’occasion je me trouve des endroit pour dormir gratuitement. A chaque fois que je fais cela, je me dis que les propriétaires de camping ne saisissent pas bien les besoins des gens nomades. Personnellement, si il existait des camping qui offrait des stationnements sans services pour y passer la nuit pour 10$, il me ferrait plaisir d’encourager ces personnes. Je crois que les besoins sont en train de changés mais que les camping n’ont pas encore saisi. Il sont encore dans la phase du dénie. Pour faire le parallèle, je suis un amateur de vélo de montagne. Il y a 20 ans, tout le monde interdisait le vélo mais maintenant, toute les montagnes se développent et ont compris qu’il devait aller de l’avant car il manquait le bateau. Bref, les besoins sont en changements mais l’industrie non, je crois qu’il faut laisser un peu de temps. C’est parfois long le changement …..

    • Totalement en accord. Ce que nous ne dépensons pas en camping est dépensé en visite, activité, bouffe, essence, etc.
      Quand je me paie un camping je reste sur place pour en profiter donc je sors moins.

  11. j,ai un fith wheel que je voyage d,un bout a l,autre du qc nb usa et la plupart du temps ont est campé a un terrain de camping si je dois arrêté dans un endroit par ce que le terrain de camping n,a pas de place ont va alle dans un endroit sécuritaire et lendemain matin ont repart sans laisse de trace de notre passage

  12. Dans tous les loisirs il y a des gens respectueux et d’autre qui ne le sont pas… La plupart des gens qui pratique le van Life vont acheter dans les commerces où ils dorment et demander la permission du commerçant. La majorité des gens qui pratiquent ce loisir ou qui en font un mode de vie ne vont pas ouvrir les auvents et sortir leur bbq dans des stationnements de Wm. Il est vrai que nous dormons souvent hors camping mais cela nous permets de dépenser dans des activités dans la région que nous visitons. Quand nous entrons dans un commerce et utilisons les toilettes on essaie dacheter un petit quelque chose pour remercier le commerçant. Plusieurs d’entre nous n’ont pas de douche. On arrête dans les truck stop et ont paie la douche. Sinon on paie dans un gym une journée de sport pour prendre une douche… Nous utilisons les lave-o-matic pour notre linge… Nous payons. Ensuite lorsqu’on revient de notre beau voyage on publie sur internet les paysages, les activités et souvent, nous nommons les commerçants qui sont gentils et les activités à faire. Nous incitons les autres personnes qui pratique notre loisirs à aller à telle ou tel plaçe et apportons notre lot de publicité pour les petits village que nous découvrons au fil de nos périple.Il est faux de dire que tous les gens de vanning sont riche… Il faut aussi faire la différence en van Life et motorisés de 40 pieds. Là van Life est plutôt des véhicules de 15 à 20 pieds. Qui entre dans un stationnement normal.

  13. La terre appartient à tout le monde. Qu’on arrête de vouloir tout monnayer et tout interdire pour remplir les poches de quelques propriétaires de terrains de camping. Les touristes et villégiateurs viennent dépenser dans tous les commerces des villes touristiques, pas nécessairement dans les sites de camping. Les municipalités qui voient plus loin que le bout de leur nez comprennent que les touristes sont une mine d’or et qu’on devrait les encourager à rester en leur offrant l’hospitalité au lieu de les chasser à grand coups de pied !

  14. Bonjour ça seras toujours un débat de société,un côté citoyen payeur traditionnel et de l autre citoyen nomade les deux sont vital pour un endroit ,le choix de vie des nomades sont aussi respectables que moi qui est traditionnel ,compte de taxes et tout le tralala je juge pas un citoyen en rapport au piastre qu’il peut m apporter ou apporter à mon beau coin gaspésien mais plutôt à sa chaleur humaine et gentillesse ils auras toujours de chaque côté des récalcitrants ces la vie mais ne pénalisons pas une majorité pour ces individus car nous allons toujours être perdant à tous les niveaux voilà d’un ancien citadin venus vivre la bonté et gentillesse légendaire des Gaspésien et gaspésienne bonne réflexion

  15. Moi je suis perplexe ! Voilà mon avis.
    Bien sûr en premier lieu, je vais vous dire que je suis très propre et respectueuse du bien d’autrui, ça tout le monde va le dire , on est bien d’accord. Des endroits avec table de picnic, comme dans quelques parcs autour de chez moi, il y a beaucoup de vandalisme, mais pas par les vr ou autres. Bcp de personnes du samedi et du dimanche qui sont en famille, des habitués, des gens d’ici détruisent. L autre point , si je viens de faire 700 ou800 km en vr et que je doit fatiguée, qu,il soit 8 ou 9 le soir ,y a t il un policier sensé qui qui va me dire partez??? Si je m arrête c est que la fatigue arrive. Je risquais pas un accident.je suis arrêtée dans l entrée d’ un camping ,je suis repartie vers 7h du matin et je leur est laisse mon No de tel. Savoir si je leur devais de l argent.

  16. Le québécois, un vrai peuple qui mange la laine sur le dos de son voisin.. en Europe le vanlife ou boondocking est une activité de beaucoup supérieur à celui d’ici, on parle de 400k utilisateurs. Aux USA les terres publiques sont ouvertes à tous à petits prix (BLM, LTVA etc…pour arrêt dodo les Lowes, walmart, cracker barrel et j’en passe) ici, on te demande 36$ aucuns services+2 nuits minimums (si tu dois arrêter le week-end) stationnement dans le champs de la zone «  over flow ».
    St sauveur, Ste croix, les villages relais ont compris ça et il me fait plaisir d’encourager local. Le jour ou la Gaspésie condamnera les vr… ils vont perdent sur un sacré temps…

    • Daniel Davies / Je suis ben d accord avec toi , moi je suis ( van life ) , je dors jamais dans des campings …. Je respecte les lieux , la proprete …
      Mais pour avoir vu du pays , plusieurs ville du QC devraient nous respecter davantages ….

      Merci

  17. Le camping sauvage fait mal aux propriétaires ? Quels propriétaires ? .. haaaa Les propriétaires de CAMPING. Il fallait préciser, car ça n’a rien à voir alors…

    Quant au terme ‘camping clandestin’ comme utilisé dans cet article, il est complètement faux. On n’est pas clandestin si on stationne son véhicule à un stationnement. Ou en dehors d’une municipalité sur une zone publique sans interdiction.

    Il y a plus un problème de communication et un syndrome de la société d’épicier qui malheureusement prend le dessus partout dans les endroits touristiques au Québec.

    ‘On paye nos taxes, nous autres!’ Certainement, mais les voyageurs en véhicules amémagés aussi. Quant à vos taxes municipales, combien de cents se retrouvent dans l’aménagement des parcs ou des bords de mer utilisés par les touristes? 25, 50 cennes ??? Et lorsqu’à votre tour, chers « propriétaires », vous vous déplacez et venez voyager dans d’autres contrées, ou à l’étranger… Qu’en est-il? On vous tolère. Parfois même, certains « propriétaires [de camping] » préfèreraient ne pas avoir affaire avec vous.

    Quelle vision du monde pitoyable que d’adopter ces positions défensives, voire agressives, à l’encontre de tout le commerce indirect que les voyageurs apportent à vos localités.

    Préfèreriez-vous un Club Med et un McDonald, chers « propriétaires » ?

    Certes il y a des abus et des gens qui ont un impact sur leur environnement quand ils y passent. Mais c’est une infime minorité et parfois justement, vu qu’ils ne restent pas pour la nuit, ce sont les gens de vos camping ou de passage qui n’ont aucun respect pour les endroits où ils passent. Quant à ceux qui voyagent en véhicule, ils sont les premiers à adopter une approche « Leave No trace » inspirée du camping sauvage en milieu naturel, à RAMASSER SES déchets ainsi que LES DÉCHETS DES AUTRES, ne pas faire de bruit, respecter l’intimité et les écosystèmes……

    Alors, c’est vrai qu’avec le nombre croissant de voyageurs en van, il faudrait peut être un code de conduite officiel ou créer une manière de ne pas souffrir des abus de certains. Mais interdire un droit
    de stationner juste parce qu’il n’est pas payant… Quelle magnifique vision de la société ! Sachez que vos saumons, vos orignaux et vos écosystèmes en Gaspésie ne sont pas mis en danger par de simples passeurs, ils sont mis en danger par les gens qui « paient leurs taxes » et sont « propriétaires ». Mais c’est une autre histoire. Mieux vos s’attaquer aux sans défenses qui ne sont pas propriétaire. Cependant, en tant que Québécois, ou même Nord-Américains, on partager l’idée d’un territoire qui nous appartient à tous et que l’on se doit de préserver, que l’on se doit de vivre dans une expérience commune que ce soit des lieux, de la faune, de la flore, et de ses gens.

    Rappelons-nous ces mots de Gilles Vigneault.

    On ne sait jamais qui frappe à la porte
    On ne sait jamais ce qu’il nous apporte
    Cet étranger
    Le voyageur
    Il ne faut pas fermer son coeur
    Il ne faut pas fermer son coeur
    À l’étranger
    Au voyageur
    Qu’il vienne à midi ou par nuit sans lune
    Qu’il soit cousu d’or ou bien sans fortune
    Il ne faut pas fermer son coeur
    À l’étranger, au voyageur
    Il ne faut pas fermer son coeur
    À l’étranger, au voyageur
    Loin de sa maison, loin de sa patrie
    Aux quatre chemins déroulant sa vie
    Il vient vers vous
    Le voyageur
    Il est à la merci du coeur
    Il est à la merci du coeur
    Il vient vers vous
    Le voyageur.

  18. Nous avons un tout petit véhicule et nous je ne peux pas aller dans les campings car ils offrent tous du wi-fi et je suis électrosensible (je ne peux tolérer les ondes wi-fi, cellulaires, etc). C’est une condition pas facile à vivre et diagnostiquée par un médecin spécialisé en médecine environnementale du CHUM à Montréal. Me promener dans mon camion et dormir n’importe où, dans un endroit sans wi-fi est la seule liberté qu’il me reste. Nous sommes très respectueux, ne laissons pas de déchets nulle part et dépensons dans les restos et les épiceries et aussi nous encourageons les artistes locaux en achetant leurs créations. Nous encourageons l’économie locale. Pas celle des propriétaires des terrains de camping mais celle des commerçants du coin. Si on nous obligerait à aller dans les campings, nous n’irions pas.

  19. •L’inconnu fait peur
    •Les préjugés causés par l’ignorance
    •Vivre partout et nul part
    •La jalousie de la liberté
    Prenez donc le temps de discuter avec les Nomades et toutes ces visions négatives changeront j’en suis persuadée.

    Bonne route

  20. Bonjour, peut-être aussi donner la parole à d’autres entrepreneurs locaux qui bénéficient de ma dépense. Je visite les campings et fait du Boundocking selon mon itinéraire. J’encourage les artisans, les agriculteurs, les micro-brasseries, les boucheries, les boulangeries, les restaurateurs et bien autres entrepreneurs ainsi que les campings. Peut-être est-ce un opportunité de réviser (varier) l’offre de service ?

  21. Si les villes amène/impose un règlement pour pénaliser 100% des campeurs autonomes, c’est aussi 100% des restaurateurs du coin, 100% des épiceries de votre cartier, 100% des dépanneurs/station service de votre localité, 100% des commerçant privé qui vivent en très grande partie du tourisme d’été (location de kayak, tour de bateau, etc) que vous pénaliserez aussi. Je considère que j’utilise les camping plus ou moins 50% du temps quand je vais en Gaspésie ou ailleurs (Oui je dois vidanger mes eaux grises et noir et oui je dois me réapprovisionner en eau). Si demain je dois payer 100% de mes camping pour faire le tour de la Gaspésie, mon coût total va excéder une semaine de vacance dans un tout compris à Cuba. Vais-je vraiment retourner en Gaspésie dans ces circonstances? Pensez-y bien avant d’instaurer ce genre de règlement. Ce n’est pas la Gaspésie qui va en sortir gagnante.

  22. Je possède un motoriser, 100 gallon d’eau et 100 gallon d’eau usée quand je suis sur la route et que je visite durant la journée le soir à 8:00 ou 9 payer 50 pour dormir et que le matin à 9 je vais reprendre la route, c’est pas vraiment intéressant, j’ai plutôt l’impression de me faire voler. Proprio de camping établisser des endroit ( une seulement et bien corder sur la gravel) pour dormir sans service ou on pourrais avoir accès à une vidange et de l’eau potable si besoin tout ça à prix modique, tu couche 10$ tu vidange en plus 10 de plus! Sans problème je pairais pour ça! Par contre les gens qui passe la semaine chez Wal-Mart la je suis d’accord avec vous, ces gens devrais loger chez vous..

  23. Pas croyable de vouloir empêcher le monde de vivre du camping libre si vous saviez comment le monde dépense de vos regions vous seriez surpris oui nous allons pas sur vos terrains de camping soit que l heure tardive ou ont décide d’arrêter ou bien ne veulent tout simplement pas aller sur des terrains de camping.

    Pour répondre à la personne qui dit que quelqu’un a vider sa fosse septique bien c’est impossible d comme disait un lecteur par en dedans de nos VR c’est impossible il faut l ouvrir par l’extérieur en tirant une manette soir grise ou noir tout dépendant des VR .

    Sûr ce pensez juste aux dollars qu’on laisse en essence chez vous ça aucun sens et aussi nos épiceries qu’on fait chez vous sur ce merci de nous acceuillir à bras ouvert dans votre belle région.

    SMQ.

  24. Comme d’autres ont répondu, parfois on prend un camping, parfois on fait seulement un arrêt dodo, dans ce cas, on met de l’essence, on mange au resto, on prend un café… Les campings c’est un monde en soi, pas toujours ce dont on a le goût… on ne vit pas en ville où les maisons sont trop près l’une des autres. On ne peut pas tout comparer, la vie dans un camping et les visites en véhicule récréatifs de notre beau pays se ressemblent autant qu’un filet mignon et un McPoisson : tu peux aimer les deux mais pas les comparer, mais si tu as le goût d’un, l’autre ne te satisfera pas. Évidemment le respect (dans les 2 types de camping) est tout ce qui compte

  25. J’aime la Gaspésie et j’y vais souvent. J’ai un petit campeur et je prends de temps à autre des campings qui sont en passant dispendieux et ordinaires. J’aime pas les campings collés collés c’est mon droit. Par contre je consomme bc quand je suis dans la région: essence resto nourriture et attraction. On encourage beaucoup le local les agriculteurs, les fromageries, les microbrasseries, les artisans et bien d’autres. Je crois que la Gaspésie à besoin du tourisme et j’aide à ma façon ce beau coin de pays…Je crois qu’accueillir convenablement les gens vont les faire revenir année après année. Et ca c’est gagnant pour tout le monde Je respecte les règles je laisse toujours les lieux propres Je respecte les gens le couvre feu j’essaie de passer inaperçue…Autant que je peux…Voila

  26. Il a bien des camping qui charge cher et en plus l internet marche à moitié tu paye cher en plus aucune activité piscine seulement

  27. Moi j’habite en campagne. J’aime la tranquillité. J’ai ma van c’est certain que je vais pas payer 50$ pour aller me corder entre deux grosse fiftwhell pour entendre les conversations des voisins. Sinon je reste chez nous. Je reviens tout juste de la Gaspésie et je vous jure que j’ai fais profiter les restaurants et les petits commerces. C’est pas tout le monde qui veux avoir la vie de camping… faux être exhibitionniste selon moi. Tellement pas intime. Pourquoi construire des gros camping? On pourrait seulement défricher quelque spot sur un terrain sans aucun service du type libre service comme dans l’ouest canadien et louer ça 15$ la nuit. Je serait le premier à y aller. Et en passant c’est pas une question d’être cheap de pas vouloir payer un camping mais plutôt de vouloir avoir la paix.

  28. C est malheureux les terrains de campings ne veulent pas s’ajuster à la clientèle. qui arrive tard en soirée et reparte tôt le matin et qui non besoin d’aucun service. Il vont te charger quand même le gros prix. En voici une belle exemple en ville avec les taxis qui non pas su s’adapter à la clientèle uber est arrivé en force. Peut-être allons nous connaître le Uber pour le camping….??On connaît déjà terroir en vr.

  29. Si on suit ce raisonnement, bientôt on va interdire les jardins, ça nuit aux commerçants et supermarchés, on va interdire de laver sa voiture, ça nuit aux propriétaires de lave-auto, on va interdire les marchés aux puces, ça nuit aux magasins et ça les empêchent de vendre du neuf… Va-t-on faire des règlements pour ça? Bien sur que non. Quoi que, à voir comment ces municipalités réagissent çaserait pas étonnant! De dire que ça affecte les campings et faire des règlement pour ça c’est pas mal la même chose. C’est la même logique. Ces gens n’iront tout simplement plus dépenser leur argent chez vous, point. Une ville qui légifère pour favoriser l’enrichissement un type de commerce, c’est assez ordinaire merci. Comment on dit déjà, lobbying? Conflit d’intérêt? Y a-t-il des propriétaires de camping sur les conseils minicipaux?? Choisir de ne pas aller dans un camping est un choix noble et il doit être respecté. Choisir d’ebtendre le son des vagued plutôt que d’entendre les ébats secuels du couple d’à côté pendant la nuit (parce qu’on va se le dire, dans un camping c’est 0 intimité tellement les terrains sont proches les uns des autres). La ville de Matane a prévu un endroit pour ce type de campeur et ça n’affecte en rien le camping qui est lui même géré par la ville, bravo à cette initiative. Les autres municipalités de la Gaspésie devraient prendre exemple et faire pareil. Que ferez-vous avec ces gens quand les Campings seront pleins partout ?!? Le seul endroit poyr lequel j’accepterai de payer pour un camping sont les parcs nationaux pour des raisons évidentes. Même eux ont conpris qu’il falkait avoir des tarifs avantageux pour que les gens viennent.

  30. Tous des voleurs ces propriétaires de campings au prix qu’ils charge. Ils veulent se graisser la patte encore plus en mettant de la pression aux municipalités en imposant aux campeurs des règlements. C’est honteux!

  31. Le camping (clandestin) n’est pas « clandestin ». Belle invention pour faire croire aux gens qu’un type de camping peut être néfaste. La vérité c’est que ça fait juste mal aux propriétaires de camping. Allez-y, empêchez les petit campeurs de se stationner dans vos endroits piblic, vous allez voir que ça va faire bien plus mal que ça et à pas mal plus de commerces; restaurants, épiceries, dépanneurs, station services, etc. Pensez-y à 2, 3 et 7 fois avant de faire des règlements et d’interdire le stationnement de nuit dans les endroits publics, vous allez en souffrir pas mal plus c’est garanti. Aménagez plutôt des endroits pour ces vacanciers aventureux avec des toilettes. Ceux-ci sont généralement plus discrets et respecteux que monsieur big shot à l’américaine avec sa fifth wheel de 150 pieds avec sa génératrice qui roule 24 sur 24…

  32. J’arrive de l’ouest canadien c’est un phénomène grandissant et ils ont compris! Plutôt que d’interdire, les municipalités offrent des accomodements pour les « vanlifer ». Dans certaines villes on peut se procurer un permis pour stationner overnight les rues. Dans d’autres villes les stationnements sont payants (24h ou 1 mois) et ont des zones pour VR. (15$ la nuit ou 75$ pour 1 mois). De cette façon les villes ont le contrôle et réussisent à tirer leur épingle du jeu!

    La Gaspésie est elle si arriérée pour penser à interdire? À voir ce type d’article et certains commentaires on croirait que oui! L’interdiction n’est jamais une solution viable, surtout pour la perrenité de vos commerces. D’autres alternatives existent! Pensez-y! Nous ne sommes plus dans les années 70!

  33. Bonjour! Je suis une amoureuse de la nature et au Québec c’est une richesse incontestable! Cependant ,je dois avouer notre déception lorsqu’il est question de garer pour la nuit notre petit camper 18 pieds. C’est une honte partout! À moins de s’installer dans un parc national, nous devons camper si près les uns des autres que le bonheur de côtoyer de beaux paysages n’est plus au rendez-vous! Alors on paie pourquoi? Pour entendre les voisins péter? Oui cela incite à s’équiper autrement pour être autonome et aller passer la nuit ailleurs ! C’est d’une grande tristesse car nous souhaitons encourager l’économie locale mais pas au détriment de la qualité de notre séjour!

  34. Merci je crois que les lois au Québec on en a assez non!?…

    Les campings devront évoluer eux aussi…offrir d’autres solulions!
    Comme une van dodge caravan, comme la mienne disons, « inconito », et bien , ils devraient offrir une nuit possible à faible coût , on prend pas de services, on paie au douche bien souvent.

    Moi à $10.00 par nuit pour avoir l’esprit tranquille, j’irais! Pas plus que ça , non, me sachant envahi de tout les côtés ca me tente moins…mais pour juste dormir ouiii

    Alors réinventer -vous , offrez nous quelques choses d’abordables !

  35. Vous oublier ,les campeur depense dans votre region…arreter de chialer ,a 30-40$ la nuit cest trop cher..faux arreter de sen prendre au campeur sinon ils ni retourneront plus. Je suis pour le camping gratis… On depense beaucoup dans la eegion quon visite

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here