Le groupe autochtone veut défier le tribunal

229

L’injonction ne changera rien à court terme sur la présence des manifestants autochtones sur le rail à Listuguj.

Selon le leader Gary Metallic, le groupe accueille l’ordre du tribunal de se retirer de la ligne ferroviaire de la même façon que le grand chef de Kahnawake, Joe Norton, l’a fait mardi, c’est-à-dire que les protestataires ne reconnaissent pas l’autorité de la Cour du Québec.

Gary Metallic a noté, cet avant-midi, lors de son passage au campement de Listuguj, que son groupe a même l’intention d’utiliser cette occasion pour questionner la cour sur la propriété des terres non-cédées par les autochtones.

L’accès au campement est restreint aujourd’hui pour les journalistes puisque certains médias ont rapporté que le blocus était levé, hier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here