Le ministre n’a pas les bons chiffres, selon Sylvain Roy

160

Le député de Bonaventure affirme que le gouvernement caquiste doit s’attaquer au  problème du manque de places dans les services de garde en Gaspésie.

Pour Sylvain Roy, le manque de places est bien réel et provoque des impacts directs sur la qualité de vie des familles. Dans un premier temps , le député affirme que le gouvernement doit reconnaître le problème, ce qu’il refuse de faire pour l’instant. Selon lui,  le ministre de la Famille inclut dans ses calculs des places dans des garderies qui sont fermées, mais dont le permis est encore valide. Pour régler un problème, il est d’abord nécessaire de le reconnaître:

 

Parallèlement, Sylvain Roy exige que cette profession soit valorisée avec des conditions salariales plus décentes. Certaines éducatrices travailleraient au salaire minimum.

L’État doit aussi permettre aux CPE d’embaucher des personnes qui sont en processus de formation ou qui n’auraient pas le diplôme exigé pour pallier à la pénurie de main-d’œuvre.

Sylvain Roy conclut en affirmant que la formation d’éducatrice doit être disponible partout sur le territoire afin de pouvoir localiser les ressources de façon équitable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here