Les CPE de l’Est-du-Québec craignent l’arrivée des maternelles 4 ans

163

Le Réseau des services de la petite enfance de l’Est-du-Québec craint d’être affaibli avec les nouvelles orientations du gouvernement pour les maternelles 4 ans.

Même les annonces du gouvernement Legault pour l’ajout de 2 500 places subventionnées dans les CPE et la relance de projet non réalisé de 11 000 autres places ne rassurent pas le Respeq (Réseau de la petite enfance de l’Est-du-Québec).

Pour la coordonnatrice du réseau, Marie-Christine Boudreau, Québec veut calmer le jeu avec ses annonces. Elle affirme que le gouvernement met en ce moment un autre système parallèle à celui des CPE.

 

Si l’arrivée des maternelles 4 ans n’a pas eu trop d’impact sur les garderies du système public durant les dernières années, elles pourront en avoir dès l’an prochain, en raison des modalités d’inscription :

 

Marie-Christine Boudreau craint donc des pertes de jeunes et des fermetures dans le réseau des services de la petite enfance dans la région.

La maternelle 4 ans n’est pas obligatoire et Marie-Christine Boudreau espère que les parents vont regarder l’offre des garderies familiales et des CPE.

 

Selon la coordonnatrice du Respeq, les CPE sont ouverts 261 jours dans l’année et les garderies familiales 234, contre 182 jours pour la maternelle 4 ans.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here