Les paramédics de l’Est en ont assez

1412

La Fédération des employés du préhospitalier du Québec (FPHQ) somme  le gouvernement d’assumer son leadership afin d’abolir rapidement les horaires de faction qui touchent particulièrement les paramédics de l’est de la province.

La FPHQ demande aussi au regroupement de services préhospitaliers Paraxion d’accélérer la transition des horaires de faction vers des horaires à l’heure.

Les horaires de faction (dans le vocabulaire courant, travailler sur appel)  sont une cause majeure des mauvaises conditions de travail des paramédics. Alors qu’il doit être prêt  à intervenir en tout temps, le paramédic n’est toutefois payé que sur 80 des 168 heures que constitue cette disponibilité en tout temps. Jérémie Landry, vice-président aux relations de travail à la FPHQ :

 

La conciliation travail-famille est elle aussi largement affectée par ce type d’horaire,  qui attire peu la relève, engendrant forcément une pénurie de main d’oeuvre :

 

Finalement, cesser d’utiliser l’horaire de faction- par exemple, en étant déjà installé dans l’ambulance- augmenterait le taux de réponse rapide dans ces situations de vie où chaque minute compte :

 

La FPHQ dans la MRC de La Côte-de-Gaspé représente une trentaine de paramédics et une vingtaine dans celle du Rocher-Percé. Elle est dans l’attente  des changements complets depuis avril 2018.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here