Les stocks de sébaste poursuivent leur croissance

416

La biomasse de sébaste n’a jamais été aussi importante dans le golfe avec plus de quatre millions 300 mille tonnes.

En mars 2019, les stocks étaient évalués à 2,5 millions de tonnes.

Le ministère fédéral des pêches dévoilait aussi la semaine dernière à la revue scientifique par les pairs à Mont-Joli que la moitié des individus de la cohorte de 2011, qui compte pour 62 pour cent de la biomasse du golfe, atteindrait la taille de 25 cm, supérieure à la taille minimale fixée à 22 cm, et rentable sur le plan commercial.

Le gestionnaire de Madelipêche, Paul Boudreau, souligne que la  reprise de la pêche commerciale en 2020 s’impose, puisqu’un taux de captures admissibles de 45 mille tonnes, tel qu’on pouvait observer avant le moratoire des années 90, ne représenterait qu’un pour cent de la biomasse actuelle :

 

Selon lui, l’industrie doit avoir un accès à la ressource afin d’adapter les usines, de développer des marchés, et pour que les pêcheurs s’équipent de chaluts pélagiques.

Bien qu’il n’y ait encore aucune date de fixée, le comité consultatif du sébaste devrait se réunir au printemps pour soumettre ses suggestions à la ministre des  Pêches et des Océans, Bernadette Jordan.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here