L’industrie de la pêche à risque?

4474

Le directeur du Regroupement des pêcheurs professionnels de la Gaspésie s’inquiète pour ses membres concernant la COVID-19.

L’apparition de cas de COVID-19 dans des usines de pêche et chez un pêcheur démontre que cette industrie sera à risque particulièrement pour les pêcheurs de homard, car les bateaux sont beaucoup plus petits. Il serait donc difficile de respecter les consignes de distanciation.

O’Neil Cloutier,  croit que l’ouverture de la pêche au crabe dans la zone 17 démontre clairement que les pêcheurs, et tous les intervenants de cette industrie ont raison de s’inquiéter :

 

O’Neil Cloutier craint que l’industrie de la pêche devienne un vecteur de la maladie :

 

Pour ce qui est début de saison avec les conditions de glace, la pêche pourrait facilement débuter autour du 25 avril. Cependant, avec l’absence du marché de la restauration partout en Amérique du Nord, les pêcheurs espérentque les grandes bannières d’alimentation fassent la promotion du homard pour la fête des Mères.

Le directeur du regroupement, O’Neil Cloutier, explique avoir eu la confirmation que le homard ne serait pas mis de l’avant cette année par les marchés d’alimentation. Avec la disparition de cet ultime marché, les pêcheurs ont demandé au MPO un report de deux semaines pour l’ouverture de la pêche, soit autour du 9 mai :

 

Les pêcheurs attendent toujours la réponse du MPO concernant la demande pour reporter la pêche au homard. Le comité de l’industrie se réunira pendant la fin de semaine du 25 avril afin d’évaluer si la date du 9 mai est toujours réaliste pour une ouverture.

1 COMMENTAIRE

  1. c’est pas la distance sur les bateau c’est le prix si le prix était a 7.00 dollars la livre ils courait sur les quai pour mettre les cages a la mer .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here