Pas de loi spéciale pour le logement à Gaspé

467

Le projet de loi spéciale de la Ville de Gaspé, déposé à l’Assemblée nationale pour aider à la pénurie de logements, n’a finalement pas réussi à passer le processus législatif à Québec.

En mai dernier, le maire avait déposé une demande de loi privée pour obtenir des pouvoirs du gouvernement du Québec afin de mettre en place des incitatifs pour attirer des entrepreneurs en construction.

La Ville voulait instaurer des crédits d’impôt pour diminuer les coûts de construction afin que les promoteurs puissent rentabiliser leurs investissements plus rapidement.

Daniel Côté avait aussi ciblé les secteurs plus éloignés du centre-ville et de Rivière-au-Renard, où plusieurs maisons sont à vendre. Il souhaitait attirer de jeunes familles à s’y installer grâce à d’autres incitatifs.

Gaspé espérait que le projet de loi privée soit adopté à la fin de la session actuelle de l’Assemblée nationale pour aller de l’avant avec des programmes  au mois d’août. Il semble maintenant que ce dernier soit représenté à l’automne.

Gaspé est aux prises avec une pénurie de logements depuis les dernières années.  Elle se retrouve actuellement avec un taux d’inoccupation de 1,2% au lieu d’un taux équilibré du marché situé habituellement entre 3 et 4 %.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here