Pulvérisations aériennes pour protéger les habitats de caribous

213

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs annonce qu’il procédera à des pulvérisations aériennes dans les aires d’habitats du caribou montagnard.

Le projet vise à préserver des peuplements forestiers matures de la tordeuse des bourgeons de l’épinette, principalement dans le parc national de la Gaspésie et en bordure de celui-ci.

L’an dernier, le ministère a estimé que le nombre de caribous montagnards en Gaspésie était à 70.  Ils ont été aperçus pendant les survols aériens dans les secteurs habituels des monts McGerrigle, Albert et Logan.  En 1996, la taille de la harde était évaluée entre 200 et 250 individus.  Les pulvérisations aériennes seront effectuées par la Société de protection des forêts contre les infections et les maladies.  La SOPFIM utilisera un insecticide biologique, le BTK, qui est homologué par Santé Canada.

Ce produit est utilisé aussi lors des pulvérisations annuelles dans les forêts de la région.  D’ailleurs, l’objectif premier des arrosages est de protéger la matière ligneuse et donc, les investissements sylvicoles.  Toutefois, le ministère souhaite dans le cas présent, préserver les massifs forestiers nécessaires au maintien et au rétablissement du caribou de la Gaspésie.

Il s’agit d’une première au Québec.  La population de caribous du Parc de la Gaspésie est la seule encore présente à l’état naturel au sud-est du fleuve Saint-Laurent et possède le statut d’espèce menacée depuis 1984

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here