Québec: assouplissement du registre des armes à feu

506

Québec assouplit le Registre des armes à feu, mais l’enregistrement demeure obligatoire pour le 29 janvier.

La ministre de la Sécurité publique Geneviève Guilbault a annoncé plus tôt aujourd’hui que trois irritants seront retirés des obligations concernant l’enregistrement d’une arme.

Premièrement, les propriétaires n’auront pas à fournir le numéro d’immatriculation (NIAF) à un agent de la paix qui en fait la demande. Ils pourront simplement fournir le numéro de série qui est déjà inscrit sur l’arme à feu par le fabricant. Fournir la longueur du canon n’est plus nécessaire et l’obligation de rapporter tout déplacement de l’arme pour une période de plus de 15 jours sera modifiée. Cependant, la ministre n’a pas précisé la nature de cette modification.

Geneviève Guilbault a tenu à souligner que le registre était là pour rester et qu’aucune abolition n’est prévue. L’obligation d’enregistrer pour le 29 janvier demeure en place également. Le registre continuera d’accueillir les inscriptions après cette date.

La ministre était accompagnée pour son annonce de la coordonnatrice de PolySeSouvient Heidi Ratjen et du directeur général de la Fédération des chasseurs et pêcheurs, Alain Cossette.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here