Sombres données pour l’avenir de la garde en milieu familial en Gaspésie

195

Près de la moitié des services éducatifs en milieu familial pourrait disparaître d’ici 3 ans en Gaspésie.

C’est ce qui ressort d’un sondage réalisé par la Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec auprès de ses 10 000 membres.

Au Québec, 47% des responsables des services éducatifs (RSE) disent songer à quitter la profession si les offres du gouvernement devaient demeurer les mêmes.

En Gaspésie, c’est 46% des RSE qui songent à quitter.

Les augmentations monétaires soumises par le gouvernement aux RSE sont les suivantes : 0,5 % pour la première année; 1,75 % pour la deuxième et la troisième année; 1,5 % pour la quatrième année; et 1 % pour la cinquième année. Celles-ci gagnent présentement l’équivalent de 12,42 $ l’heure.

L’offre présentée par Québec équivaut à un salaire de 12,48 $  l’heure pour la première année. Pour leur part, les responsables en service de garde demandent une rémunération équivalente à 16,75 $ l’heure.

Pour la présidente de la FIPEQ-CSQ, Valérie Grenon, si le gouvernement ne bonifie pas de façon significative ses offres monétaires, il est clair que cela pourrait avoir de graves conséquences pour les parents du Québec et leurs enfants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here