Un problème réel, mais qui a le dos large

435

Sans nier le problème, la directrice de Tourisme Gaspésie affirme que la pénurie de main-d’œuvre a le dos large.

Joëlle Ross participe au colloque annuel de Tourisme Gaspésie en prenant part à différentes présentations. Il a évidemment été question de la pénurie de main-d’œuvre qui touche durement l’industrie touristique.

Dans un premier temps, Joëlle Ross affirme que le problème est réel, mais elle ajoute du même souffle qu’il n’est pas responsable à lui seul de tous les maux qui affectent l’industrie, dont des fermetures d’entreprises.  La directrice explique que par moment, la pénurie de main-d’œuvre a le dos large :

 

Joëlle Ross qui gère elle-même une équipe au sein de Tourisme Gaspésie affirme que les relations entre patron et employés ont évolué au fil du temps.  Elle invite certaines entreprises à faire un examen de conscience :

 

Tourisme Gaspésie évaluait au début de la saison touristique 2019 à 300 le nombre de postes à combler dans cette industrie en Gaspésie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here