Un projet pilote pour la rémunération des travailleurs en aménagement forestier

179

Le gouvernement accorde 3,2 M$ au Collectif régional de développement du Bas-Saint-Laurent afin de soutenir la mise en place d’un projet pilote pour expérimenter différents modes de rémunération pour les travailleurs. Cette initiative, menée sur une période de trois ans, propose de revoir la rémunération d’une centaine de travailleurs sylvicoles du Bas-Saint-Laurent en leur offrant un salaire horaire modulé selon l’expérience et le rendement. Actuellement, le salaire est basé exclusivement sur la productivité.

Le projet comporte trois volets. Le premier vise à améliorer le recrutement de jeunes travailleurs en instaurant un salaire ajusté selon la formation et l’expérience. Le deuxième consiste en une rémunération mixte composée d’un salaire horaire garanti plus une prime au rendement pour les travailleurs ayant au moins 5 ans d’expérience. Et le troisième volet s’adresse aux travailleurs près de la retraite en leur offrant un salaire horaire équivalent à 90% de leur moyenne des trois dernières années. Cette mesure vise à encourager la rétention des travailleurs.

Selon les conclusions qui seront tirées de ce projet, les nouveaux modes de rémunération pourraient être appliqués aux autres régions qui sont aussi touchées par la rareté de main-d’œuvre dans l’industrie forestière.

On compte au Québec près de 3 000 ouvriers sylvicoles et la moitié de ces travailleurs ont 55 ans et plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here