Une ressource présente, mais…

212

Le crabe des neiges était abondant dans la zone 12, mais les mesures de protection des baleines noires ont quand même empêché des pêcheurs d’atteindre leur quota.

C’est ce qu’affirme le président de l’Association des crabiers de la Gaspésie Daniel Desbois. Selon les données préliminaires des résultats de la pêche au crabe dans la zone 12,  les crabiers du Québec ont pêché 8 730 tonnes de crabe des neiges. Le quota était plutôt de 9003,7 tonnes, pour une différence de 273 tonnes. Il s’agit quand même d’une amélioration comparativement à la saison 2018 où 5 348 tonnes avaient été pêchées. En 2017, c’est 10 919 tonnes qui avaient été pêchées.  Daniel Desbois affirme que la ressource était généralement présente, mais les  fermetures de zones, pour la protection de la baleine noire, ont quand même impacté les pêcheurs. Même si 97% du quota alloué a été pêché, certains pêcheurs ont perdu beaucoup d’argent :

 

Daniel Desbois affirme qu’il est possible de combiner pêche et protection des baleines noires. Et la solution est simple : il suffit de laisser les pêcheurs du Québec débuter la pêche plus tôt avant l’arrivée des baleines dans le golfe. Les règles actuelles stipulent que tous les crabiers doivent quitter les quais au même moment. Cependant les ports situés dans les maritimes sont souvent encombrés de glaces alors que les pêcheurs du Québec pourraient sortir. Les négociations avec le MPO à ce sujet se poursuivent :

 

Cette année, 8 baleines noires sont mortes dans le golfe Saint-Laurent. Jusqu’ici rien n’indique que la pêche est responsable de ces décès.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here