Unifor doit cesser l’intimidation envers MDM, ordonne le juge

2045

Le tribunal a prononcé le 26 juin dernier une ordonnance de sauvegarde dans le conflit opposant les syndiqués d’Unifor et la direction d’Unipêche MDM.

Rappelons que suite à la fermeture de l’usine Les crustacés de Gaspé, les deux parties sont en conflit ouvert. Une première ordonnance en injonction interlocutoire avait été prononcée le 11 juin, mais cette dernière n’a pas suffi à rétablir entre les parties une frontière respectueuse. La partie demanderesse, soit Unipêche MDM, réclamait une ordonnance de sauvegarde ce qui a été fait hier par le juge Alicia Soldevila. Cette dernière relève dans son jugement qu’Unipêche a mis en preuve plusieurs incidents survenus. Des employés des Crustacés de Gaspé et des gens affiliés au syndicat Unifor ont notamment bloqué des camions et entravé les débarquements, entre autres. Le juge note que les actions d’Unifor se sont intensifiées depuis le 10 juin notamment avec des visites aux résidences privées de certains dirigeants d’Unipêche MDM. Dans la nuit du 19 juin, des individus ont abordé le président d’Unipêche, Jean-Marc Marcoux, au quai de Paspébiac et ce dernier, craignant pour sa sécurité, aurait quitté au pas de course. Par la suite, les individus l’ont suivi jusqu’à chez lui et ont tenté de forcer la porte. Une plainte policière a été déposée.

Le juge ordonne donc à toute personne mêlée au dossier de cesser et de s’abstenir d’entraver de quelques manières les activités d’Unipêche, de cesser et s’abstenir de se rendre aux résidences privées des dirigeants de l’entreprise et de cesser tout geste de menace ou d’intimidation, entre autres.

À noter que le tribunal convoque les parties pour une audience sur l’injonction interlocutoire le 24 septembre prochain.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here