Acte de contrition

281

Le candidat conservateur en Gaspésie-les Îles affirme que son parti a fait acte de contrition concernant le bilan environnemental de Stephen Harper.

Jean-Pierre Pigeon croit que l’image de son parti a changé depuis 2015 et se dit confiant d’obtenir en octobre de meilleurs résultats dans le comté que ceux d’il y a quatre ans.

Il tente de faire oublier le bilan environnemental et les coupures au financement des organismes environnementaux du dernier gouvernement conservateur, en se référant aux 55 mesures de la plateforme du parti qui prévoit de plus grands investissements en environnement :

 

Il se dit progressiste, à l’image de plusieurs candidats conservateurs parmi les 78 au Québec, et affirme que la réforme Harper de l’assurance-emploi, dénoncée en 2013, appartient au passé.  Le candidat conservateur se dit opposé à toutes nouvelles réformes mur à mur au pays, quitte à braver la ligne de parti.

Le conseiller financier de profession estime que le bilan libéral se résume à une accumulation de déficits qui obligeront tôt ou tard le Canada à diminuer les services gouvernementaux, dont les régions ont le plus besoin :

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here