26 M$ pour rationaliser la moitié des crevettiers

262
Des bateaux de pêche à Rivière-au-Renard. Photo : Richard O'Leary

Il en coûterait 26 M$ pour racheter la moitié des permis de crevettiers du Québec, selon l’Association des capitaines propriétaires de la Gaspésie.

C’est le montant qui a été signifié au comité permanent des pêches à Ottawa lors des représentations des différentes organisations de pêcheurs du Québec et des Maritimes.

Les membres du comité ont demandé si le rachat de permis de crevettiers devrait faire partie des solutions pour aider l’industrie.

Le directeur de L’association, Claudio Bernatchez, a répondu dans l’affirmative en soulignant qu’il faudrait investir au moins 26 M$ pour retirer 15 permis :

 

Le directeur de l’Office des pêcheurs de crevettes du Québec, Patrice Élément, a précisé qu’il faut plus de quotas de sébaste que les 26 000 tonnes annoncées pour que les pêcheurs puissent rentabiliser les investissements nécessaires pour cette pêche. Il souligne aussi les différences de prix entre la crevette et le sébaste.

 

Pour sa part, le directeur de la Fédération acadienne, Jean Lanteigne est venu affirmer que les pêcheurs de crevettes qui n’auront pas suffisamment de quotas de sébaste devront aller en acheter auprès des grandes corporations qui ont obtenu 59% des allocations. Selon lui, ce sera un retour à l’époque des Robin.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here