Fin des agences privées en santé en 2026, trop tôt pour le dire

147

Il est encore trop tôt pour évaluer si le CISSS de la Gaspésie sera en mesure de ne plus avoir recours aux agences privées d’ici 2026.

Québec interdira le recours aux services d’agences de placement de personnel et à la main-d’œuvre indépendante dans le secteur de la santé et des services sociaux.  En Gaspésie, la date butoir a été fixée à 2026.

Cette main-d’œuvre est encore très présente dans les soins de santé de la Gaspésie.  En 2023-2024, elle représentait 7% des heures travaillées, ce qui se traduit par 380 mille heures travaillées.

Cette main-d’œuvre coûte plus cher.  Elle est en partie responsable du déficit de 31 millions de dollars qui s’est confirmée pour l’année en cours.

Le directeur des Ressources financières, Jean-Pierre Collette, mise sur le recrutement :

 

Questionné sur la faisabilité de se conformer d’ici 2026, Jean-Pierre Collette note qu’il est tôt pour prendre cet engagement :

 

La main-d’œuvre indépendante se retrouve essentiellement dans les emplois de soignants, mais le CISSS y recourt aussi pour combler

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here