300 postes à combler à l’Agence de revenu du Canada

664
La ministre du Revenu national et députée de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Diane Lebouthillier. Photo : Sonia Landry

L’Agence de revenu du Canada cherche à pourvoir 300 postes hors des grands centres.

Le ministère chapeauté par la ministre gaspésienne Diane Lebouthillier mène un projet pilote sur 2 ans afin de recruter du personnel en télétravail.

Le projet vise à combler 300 postes comme répondant aux appels.  La tâche est entièrement réalisée de la maison.

Le processus est donc ouvert à tout candidat habitant à plus de 80 km d’un bureau de l’ARC, et ce peu importe où au Québec. Ça ouvre donc la porte à l’ensemble des résidents de la Gaspésie puisque le plus près se situe à Rimouski. Ainsi, le processus inclut également la région de l’Abitibi ainsi que des portions de la Mauricie, du Centre-du-Québec et des Cantons-de-l’Est notamment.

Le salaire offert se situe entre 53 000 et 56 000 $ annuellement, en plus des avantages sociaux du gouvernement fédéral.  L’appel de candidatures est déjà lancé et il connaît un certain succès, note la ministre du Revenu national.

 

La pandémie a clairement démontré que cette façon de faire fonctionne, note la députée de la Gaspésie-les Îles.

 

Dans le cadre de cette initiative, le ministère permet également à son personnel déjà à l’emploi dans l’un des centres de déménager en région et conserver son poste.

Le processus en cours est uniquement pour les postes de service à la clientèle et il n’y a présentement pas de postes de gestionnaires offerts dans le cadre de celui-ci. Les autres postes font partie d’un processus différent, qui comprend cette fois des postes hybrides.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here