75% plus d’interventions auprès des femmes vivant de la violence

187

La Maison L’Aid’Elle a effectué 75% plus d’interventions auprès des femmes pour de la violence dans la dernière année en raison de la COCID-19.

La maison d’aide et d’hébergement situé à Gaspé, réalise habituellement près de 700 interventions individuelles et suivis externes dans une année normale.

La pandémie est venue cependant changer le portrait de la situation selon la directrice de la maison, Marie Ève Joncas.

En plus, l’effet du confinement et les répercussions de la COVID-19 ont eu pour conséquence d’augmenter la violence de façon très importante, ce qui inquiète davantage les intervenants.

Il y a tout de même un peu de positif avec cette pandémie, alors que la population porte une attention particulière aux femmes vivant de violence.

Les cas de féminicides des dernières semaines ont aussi des répercussions sur le nombre d’appels reçus de femme vivant de la violence.

La maison L’Aid’Elle offre 9 places d’hébergement pour les femmes qui ont besoins de se relocaliser.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here