Aucune intervention souhaitée du gouvernement pour la crevette

389
Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, André Lamontagne.

Le ministre des Pêcheries du Québec ne voit pas la nécessité d’intervenir pour le début de saison de la pêche à la crevette en aidant les pêcheurs pour leur coût de carburant.

Selon ces derniers, le prix du diesel a plus que doublé depuis la dernière année venant ainsi mettre en péril la rentabilité des opérations de pêches.

Selon le ministre André Lamontagne, des négociations intenses se déroulent en ce moment entre les pêcheurs et les transformateurs pour en arriver à une entente sur le prix de la crevette au débarquement. Il dit suivre la situation de près.

 

Même s’il est au fait de la situation sur la hausse du carburant, André Lamontagne n’a pas l’intention d’accorder d’aide particulière sur ce point.

Il précise d’ailleurs que, malgré les enjeux de cette saison, déjà des ententes ont été réalisées entre les pêcheurs et transformateurs dans les maritimes pour un début de saison.

 

En exemple, les pêcheurs de Terre-Neuve ont obtenu cette année un prix moyen de 1,42$ la livre alors que ceux de Rivière-au-Renard avaient reçu 1,12$ la saison dernière.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here