CanAquaculture met en demeure Grande-Rivière

237

Les promoteurs de CanAquaculture mettent en demeure la Municipalité de Grande-Rivière.

En décembre dernier, le conseil municipal a abrogé une résolution datant de 2016 dans laquelle elle s’engageait à offrir un terrain presque gratuitement aux promoteurs. Du même coup, elle retirait son appui au projet d’élevage de saumon.

Puisque des démarches judiciaires sont en cours, le maire, Gino Cyr, garde ses réactions pour plus tard.

 

La seule explication rendue publique pour le moment se trouve dans la nouvelle résolution. On peut y lire que l’annulation de l’appui à CanAquaculture s’est fait « considérant que le projet initial a été modifié ».

Joint la semaine dernière par téléphone, le directeur des relations publiques à CanAquaculture, Jean-Sébastien Thériault, n’a pas voulu commenter.

Rappelons que l’entreprise connaît une impasse depuis plusieurs mois. C’est que l’Agence canadienne d’inspection des aliments refuse que des œufs de saumon soient importés d’Islande pour éviter qu’une maladie qui affecte le poisson ne se propage au pays.

Il était prévu que le projet crée plus de 24 emplois directs et 12 emplois indirects d’ici 2020, selon les documents de la Municipalité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here