Réforme de la Loi sur les pêches

161

Le gouvernement fédéral a déposé mardi un projet de loi pour restaurer la protection dont jouissaient toutes les espèces de poissons et leur habitat avant les modifications apportées par le gouvernement Harper en 2012.

Le ministre des Pêches, Dominic LeBlanc, a présenté une vaste réforme de la Loi sur les pêches lors d’une conférence de presse à Vancouver. Le but est de réagir aux menaces émergentes pour les poissons et leur habitat, comme les changements climatiques et l’augmentation du trafic maritime causée par le commerce international.

 

L’annonce est accompagnée d’une enveloppe de 284,2 millions $ sur cinq ans qui servira notamment à l’embauche d’inspecteurs.

Les modifications apportées par le gouvernement conservateur de Stephen Harper en 2012 avaient généré une certaine confusion, selon des fonctionnaires du ministère.

Avant 2012, la loi interdisait toute activité nuisible aux habitats des poissons. Après 2012, seules étaient interdites les activités qui touchaient les pêcheries commerciales, récréatives ou autochtones. Il était donc difficile de savoir quelles espèces de poissons étaient protégées et lesquelles ne l’étaient pas, et par conséquent, quels projets devaient faire l’objet d’une évaluation gouvernementale.

Les conservateurs accusent les libéraux de recréer un «cauchemar bureaucratique» et de causer de l’incertitude pour les investisseurs. L’initiative rendra encore plus difficile la construction d’oléoducs et d’infrastructures destinées aux transports, selon eux.

Le Parti vert et le Nouveau Parti démocratique (NPD) ne sont pas de cet avis. Ils ont accueilli favorablement le projet de loi libéral.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here