Cohabitation entre pêcheurs de saumon et villégiateurs

278

La cohabitation entre les pêcheurs de saumon et les villégiateurs qui profitent des rivières de Gaspé est dans la majorité des cas harmonieuse, selon la Société de gestion des rivières de Gaspé

Contrairement aux tensions qui existent en ce moment entre la ZEC de la rivière Bonaventure et CIME Aventure, qui organise des activités de descentes en canot, la situation n’est pas problématique en ce moment sur les rivières de Gaspé.

La rivière York est utilisée au printemps par les amateurs de rafting et durant la saison estivale par les personnes qui effectuent des descentes en canot.

Le directeur de la société, Rémi Lesmerises, explique que normalement les canoteurs suivent les directives lorsqu’ils approchent d’un endroit où il y a des pêcheurs.

Dans le cas de la baignade, elle est permise à certains endroits sur la rivière Saint-Jean. Pour les restes, la société de gestion a mis en place une réglementation dans les dernières années pour interdire cette pratique dans la plupart des fosses à saumon sous peine d’amende :

Rémi Lesmerises précise que les baigneurs risquent aussi de causer un stress au saumon qui se réfugie au fond de l’eau en période de chaleur.

Les amendes varient entre 250$ et 750$.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here