COVID-19: des enseignants du collégial en détresse psychologique

629
Le campus de Gaspé du Cégep de la Gaspésie et des Îles. Photo: Geneviève Patterson

Des enseignants du secteur collégial en Gaspésie ne font pas exception à certains collègues du reste du Québec qui développent du stress et de l’anxiété en raison de la COVID-19.

Deux mois après la rentrée scolaire, un sondage effectué par la Fédération nationale des enseignants du Québec démontre que certaines mesures instaurées pour dispenser les cours aux étudiants viennent alourdir les tâches des professeurs.

Le Vice-président du regroupement, Yves de Repentigny, souligne que la charge de travail des enseignants a doublé à certains niveaux :

 

Entre autres, 67% des répondants affirment qu’il faut 2 fois plus de temps pour la préparation des cours et 52% d’entre eux précisent que l’encadrement des élèves a augmenté de la même façon.

Ce constat fait en sorte que le personnel enseignant a développé beaucoup de stress et d’anxiété. Le sondage indique que les professeurs sont nerveux la plupart du temps dans une proportion de 33% et parfois désespérés dans 43% des cas.

Yves de Repentigny précise qu’en bout de piste, près du quart des enseignants souffrent de détresse psychologique :

 

Pour remédier à la situation, la fédération suggère plusieurs avenues, dont l’embauche de personnel supplémentaire :

 

L’enquête a été menée auprès de 2 400 enseignantes et enseignants du niveau collégial.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here