Crevette: Les usines demandent l’aide de Québec

197
Photo: Radio Gaspésie

Les usines de Rivière-au-Renard demandent l’aide de Québec pour soutenir une partie des coûts de transformation de la crevette qui proviendra d’autres pays.

Avec les faibles quotas de 3060 tonnes octroyés cette année par Pêches et Océans pour les 80 pêcheurs du Québec, du Nouveau-Brunswick et de Terre-Neuve, les usines devront se tourner vers l’importation pour poursuivre leurs activités

C’est le cas de Marinard et de La Crevette du Nord Atlantique.

Le directeur de l’Association québécoise de l’industrie de la pêche, Jean-Paul Gagné, explique qu’habituellement une usine transforme deux à trois fois plus de volume que ce qui est accordé :

 

La crevette proviendra de la Norvège ou du Groenland et est congelée dès la capture dans les bateaux de pêche.

 

Afin de maintenir les emplois et rentabiliser les opérations, Jean-Paul Gagné précise qu’une demande d’aide a donc été effectuée auprès du ministère des Pêcheries du Québec :

 

L’AQIP s’attend à une réponse d’ici vendredi ou en début de semaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here